11.9 C
Alger
11.9 C
Alger
jeudi, 29 février 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieSaidal Algérie : des sanction seront infligées aux travailleurs, déclare le ministre

Saidal Algérie : des sanction seront infligées aux travailleurs, déclare le ministre

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a dénoncé certains comportements des travailleurs de Saidal et promet d’appliquer des sanctions sévères. L’équipe Dzair Daily vous dévoile davantage de détails dans cette édition du vendredi 10 mars 2023.

En effet, dans la lignée des efforts déployés pour renforcer tous les secteurs dans le pays, celui de l’Industrie pharmaceutique est visé. Dans sa récente sortie médiatique lors de sa visite à Tipaza, Ali Aoun a exposé quelques points relatifs à son département. Dans son allocution, le ministre de l’Industrie pharmaceutique a déclaré que des sanctions sévères seront infligées aux travailleurs de Saidal Algérie.

Effectivement, lors de sa visite d’inspection à Saidal, Aoun a déclaré que le groupe pharmaceutique n’a fourni aucune productivité. Le ministre a, par cette occasion, dénoncé le laxisme de certains responsables. Qui n’ont, selon lui, pas appliqué les directives du ministère. Ces dirigeants peinent, d’après ses dires, à atteindre l’objectif fixé il y a quelques mois de cela, rapporte Echorouk.

- Publicité -

Dans ce sens, le premier responsable du secteur de l’Industrie pharmaceutique a annoncé la mise en œuvre d’une stratégie stricte. Celle-ci vise à renforcer la production nationale. Tout en éradiquant « les grosses têtes et la mafia de l’importation illégale ». Il a notamment indiqué que le groupe se verra soumis aux mesures de la nouvelle loi de Finances 2023. Et ce, à partir de la semaine prochaine.

Sanction spéciale pour Saidal, Ali Aoun met en garde les travailleurs

En effet, profitant de sa visite dans les locaux du groupe pharmaceutique, le ministre a pointé du doigt la situation actuelle de Saidal. « Où sont les nouveaux dossiers et chiffres ? Et où est le centre de recherche capable de développer les médicaments ? », s’est-il interrogé. Cela avant de déclarer qu’à compter de la semaine prochaine, des mesures punitives seront engagées contre les responsables de la société.

Compte tenu du rendement et de la rentabilité de l’entreprise, trouvé « faible », Ali Aoun a dénoncé le laxisme et le manque de rigueur de certains hauts-placés de Saidal. Un comportement qu’il juge lui-même inadmissible face à la pénurie de médicaments que traverse actuellement l’Algérie. Ajoutant qu’il est temps d’éradiquer cette catégorie de dirigeants qui, selon lui, n’apporte pas de nouveau au groupe.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -