Sahara occidental : la France prend une décision historique

Politique – La France vient de prendre une décision historique concernant la Sahara Occidental. Découvrez tous les détails dans la suite de cette édition du 21 septembre 2022.

En effet, c’est une décision inédite que vient de prendre la France, elle n’importera désormais plus de produits agricoles issus du Sahara Occidental. Le front Polisario a réagi et a salué la décision de l’Union paysanne pour sa démarche solidaire et noble. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar.

Dans le détail, l’Union européenne n’importera plus de produits agricoles des territoires occupés par des moyens contournant les lois et violant les droits du peuple sahraoui. Dans ce sillage, l’Union paysanne a appelé le gouvernement français à ratifier un décret interdisant l’importation de tomates cerises et de pastèques en provenance des terres désertiques occupées.

Pour rappel, ces deux produits sont importés comme étant issus du Maroc. Alors que la Cour de justice européenne a reconnu en 2016, que le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc. Il faut savoir que l’Union paysanne a déposé une demande auprès du Conseil d’État français, afin de déterminer si le Maroc respecte le droit européen dans les processus d’exportation des ses produits. 

France : arrêt des importations de produits des territoires occupés

Le Conseil d’État a rejeté la demande de l’union paysanne. Et c’est maintenant à la Cour européenne de trancher. Et de déterminer si les certificats de conformité des produits agricoles issus du Maroc et entrant sur le marché européen sont valables. Selon les représentants du Front Polisario, il appartient au gouvernement français de contrôler le respect du droit européen. 

Par ailleurs, les représentants du Front Polisario ont appelé le gouvernement français à vérifier les produits importés du Sahara Occidental. Ces derniers sont déchargés dans la région de Perpignan et sont ensuite distribués sur l’ensemble du territoire européen. Ces nouvelles mesures permettront de mettre en application effective la décision de la Cour de justice européenne de 2016. Celle qui a classé le Maroc et la Sahara Occidental comme deux régions distinctes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes