Des Russes envisagent d’investir en Algérie dans le domaine de la cybersécurité

Algérie – Lors de sa participation à un forum économique international, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, rencontre une délégation d’hommes d’affaire russes qui envisagent d’investir en Algérie, notamment dans le domaine de la cybersécurité. Dzair Daily relate pour vous plus de détails dans son édition de ce samedi 18 juin 2022.

En marge de sa participation au Forum économique international de Saint-Pétersbourg en Russie, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a rencontré, ce vendredi, une délégation d’hommes d’affaire. Il s’agit d’investisseurs russes souhaitant investir en Algérie, dans le domaine de la cybersécurité. Et ce, en présence de l’ambassadeur d’Algérie à Moscou. Il s’agit de ce que rapporte EL Bilad.

Un communiqué du ministère de l’Industrie a révélé que Zeghdar a donné un aperçu sur la nouvelle loi algérienne réglementant l’investissement. Par ailleurs, le responsable a souligné les nombreux avantages que son établissement procure. Ainsi que les garanties et la stabilité qu’elle apporte aux investisseurs. Notamment, le guichet unique ainsi que l’immobilier industriel.

Selon la même source, les investisseurs russes ont manifesté leur intérêt pour l’Algérie en tant que destination d’investissements prometteurs. En effet, les deux parties ont identifié les domaines dans lesquels des travaux peuvent être lancés à court terme. Il s’agit de l’électronique, la cybersécurité, les travaux logistiques, les conseils juridiques et la communication.

L’Algérie en partenariat avec la Biélorussie : le but de la rencontre

Au cours du même forum, Zeghdar s’est entretenu avec le vice-ministre biélorusse de l’Industrie, Dmitry Kharitochik. Cela afin d’examiner les projets de partenariat réalisables et rentables. Au fait, les deux parties ont discuté de l’évaluation de la coopération économique entre les deux pays.

Dans le même document du ministère de l’Industrie, il a été indiqué que les deux parties ont convenu de la nécessité d’accélérer l’inventaire des domaines de partenariats, qui peuvent commencer à s’incarner à court terme. Ainsi que d’intensifier les rencontres entre les opérateurs économiques.

L’objectif en est de conclure des partenariats significatifs pour les deux parties. Cette rencontre a visé aussi d’augmenter le volume des échanges entre les deux pays, en permettant, de la sorte, aux produits algériens d’accéder au marché biélorusse.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.