Rumeur sur la date d’ouverture des frontières de l’Algérie : Berkani réagit

Algérie – Une rumeur s’est propagée sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre, annonçant la date de l’ouverture des frontières nationales et la reprise des vols de et vers l’Algérie. Furieux, Dr Bekkat Berkani réplique en criant à l’intox. Il dénonce par l’occasion des manœuvres qui tentent de manipuler les sentiments de la communauté nationale à l’étranger.

Sur le web en Algérie, des pages de médias sociaux, à leur tête le bon vieux Facebook de Mark Zuckerberg, ont mis en ligne de vraies « fausses déclarations » soi-disant faites par des responsables et représentants de différentes institutions de l’État pour crédibiliser la rumeur sur la date, tantôt présentée le 20 tantôt le 22 novembre, de l’ouverture des frontières et la reprise des vols.

Les vives réactions du membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution du Coronavirus en Algérie, Dr Bekkat Berkani, ne se sont pas faites attendre. En effet, le médecin s’est prononcé sur la date pseudo officielle de l’ouverture des frontières algériennes. C’est dans un entretien au site arabophone spécialisé Djalia DZ, paru hier 13 octobre, que Berkani a livré sa vision concernant la rumeur.   

Il commence par démentir rigoureusement la date en question. Ensuite, il affiche un profond sentiment de malaise devant ce type d’actes qu’ils qualifient de honteux. Selon le membre du Comité scientifique, les auteurs « sans vergogne » de ces « calomnies » naviguent dans des eaux troubles. Pour fermer la porte à la rumeur, il clame que la décision proviendra du président seul. Pour l’instant, elle demeure exclue, stipule-t-il.

Enquête sur l’identité des auteurs : Ils auront affaire à la justice, affirme Bekkat Berkani

Le motif de cette exclusion, poursuit le médecin, réside dans le nombre élevé des contaminations à l’étranger. Élément qui menace sérieusement, d’après le même intervenant, la sécurité sanitaire du citoyen algérien. Plus loin encore, Berkani évoque des tentatives de perturbation à l’approche du référendum sur la nouvelle Constitution. De son avis donc, il s’agit d’action à visée politique.

L’interlocuteur de Djalia DZ révèle également des investigations en cours. Elles sont entreprises par les services de sécurité. L’objectif de ce travail d’enquête consiste à lever le voile sur l’identité réelle des auteurs anonymes de ladite rumeur qui porte sur l’ouverture des frontières de l’Algérie. Ces internautes, assure Bekkat Berkani, auront des comptes à rendre à la justice.

À cette rumeur, la réponse serait donc sécuritaire et judiciaire si l’on croit les propos du médecin. Le spécialiste faisant partie du Comité scientifique soulève un autre point. Celui de la souffrance que vivent les Algériens de l’étranger. La fausse date d’ouverture des frontières les a induits en erreur. Bekkat Berkani s’est alors montré compatissant. Mais sans dire quoique ce soit sur les vols de rapatriement vers l’Algérie.

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !