AccueilPolitiqueLe Royaume Uni se montre reconnaissant à l'Algérie pour l'anglais introduit au...

Le Royaume Uni se montre reconnaissant à l’Algérie pour l’anglais introduit au primaire

Politique – Un représentant du gouvernement du Royaume-Uni a longuement évoqué la décision de l’Algérie d’introduire l’anglais dans le cycle d’enseignement primaire, qui devra, selon lui, stimuler les liens et échanges entre les deux pays. Nous vous en disons plus dans les lignes qui suivent. 

Une nouvelle mesure gouvernementale a marqué la rentrée scolaire 2022 – 2023. Il s’agit de l’intégration de la langue de Shakespeare au premier palier de l’enseignement. Elle concerne, dans un premier temps, les élèves de la 3e année, en attendant sa généralisation aux classes de 4e et 5e. Au-delà de la politique linguistique, cette introduction de l’anglais au primaire permettra à l’Algérie de renforcer son rôle sur la scène internationale, de l’avis d’un responsable du Royaume-Uni

Soit David Rutley, représentant du gouvernement, sous-secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement. Il s’est exprimé à cet effet lors d’un débat organisé à l’initiative du groupe parlementaire multipartite sur le territoire algérien. Le quotidien généraliste arabophone Echorouk a alors repris ses déclarations dans son édition du mardi 21 novembre 2022. 

Anglais au primaire en Algérie : un projet ambitieux qui ouvre la voie à la diversification des partenariats, juge Rutley 

Dans le détail, le diplomate britannique a, avant tout propos, tenu à magnifier l’intérêt des dirigeants algériens à la langue anglaise. Une attention particulière, a-t-il souligné, qui se traduit donc par l’incorporation de cette dernière dans le calendrier des écoliers.

Le susdit haut responsable considère la démarche relative à l’introduction de l’anglais au primaire, adoptée par le ministre Abdelhakim Belabed sur instruction du président, comme un élément clé pour le développement et le renforcement des relations. Celles qu’entretient l’Algérie avec les pays anglophones, tels que le Royaume-Uni. 

« Le partage de la langue fera rapprocher les deux pays. Il renforcera notamment leurs liens culturels et commerciaux ». C’est ce qu’a en effet déclaré le responsable gouvernemental britannique, David Rutley. 

Et à ce dernier de poursuivre : « Nous sommes impatients de continuer à renforcer nos relations historiques avec le gouvernement et le peuple algériens. Nous travaillerons ensemble pour réaliser un avenir meilleur et brillant pour les 60 prochaines années et au-delà ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes