Royaume-Uni : voici comment était la relation de la reine Elizabeth II avec l’Algérie

Actualité – La monarque du Royaume-Uni, Elizabeth II, décédée ce jeudi à l’âge de 96 ans, entretenait un lien d’amitié avec l’Algérie, où elle avait effectué une visite officielle dans le passé. Retour en images sur ses relations avec le territoire algérien et son peuple dans la suite de cette édition du vendredi 9 septembre 2022. 

Elle détient le règne le plus long de la monarchie britannique. La reine d’Angleterre, qui a célébré ses 70 ans sur le trône au début du mois de février dernier, s’est éteinte, hier, à l’âge de 96 ans, au milieu des siens dans sa résidence d’été de Balmoral, en Écosse. Connue pour ses engagements envers les relations d’amitié qui unissent le Royaume-Uni à plusieurs pays, Elizabeth II affectionnait-t-elle l’Algérie ? 

C’est donc par un bref communiqué du palais de Buckingham que les Britanniques ont appris le décès de la souveraine, à 19 h 35. Un message qui est intervenu quelques heures après l’annonce évoquant l’état de santé préoccupant de la monarque britannique.

« La reine est morte paisiblement à Balmoral cet après-midi. Le roi et la reine consort resteront à Balmoral cette soirée et retourneront à Londres demain ». C’est ce qu’a en effet indiqué la résidence officielle londonienne de la monarchie britannique, plongeant ainsi tout le Royaume-Uni dans une profonde tristesse.

La disparition de la deuxième monarque d’un État souverain en termes de longévité, derrière le roi de France Louis XIV, suscite également une grande émotion aux quatre coins du monde où les messages de condoléances affluent, notamment depuis Algérie. 

Mort de la reine Elizabeth II : ce lien fort qu’elle a tissé avec l’Algérie 

Au cours de son long règne, la reine Elizabeth II a su gagner le cœur de tous les Britanniques, mais pas que. Elle jouissait en outre de l’affection et du respect d’un grand nombre de pays, dont le nôtre, grâce à son rôle dans la lutte pour la paix et la stabilité mondiale.

Revenons maintenant à notre question formulée plus haut dans l’article ! On peut trouver sa réponse dans le terrible épisode du tremblement de terre de Chlef (El Asnam). En octobre 1980, accompagnée de son défunt mari, le prince Philip, elle s’était effectivement rendue en Algérie afin de présenter ses condoléances aux familles des victimes.

Devant le président Chadli Bendjedid, elle avait alors manifesté sa profonde sympathie et solidarité à l’Algérie, soulignant un rapport d’ordre affectif qu’elle et le Royaume-Uni entretiennent avec le gouvernement algérien

Elizabeth II laissera en Algérie le souvenir d’une reine humble et heureuse de découvrir « ce plus grand pays d’Afrique et son peuple ». Un peuple qui lui avait réservé un accueil chaleureux à son arrivée au port d’Alger.

Lors de son passage en Algérie, la défunte monarque britannique avait également exprimé la satisfaction qu’elle éprouvait à visiter les lieux historiques, notamment les magnifiques ruines romaines de Tipaza. 

royaume uni elizabeth algérie

royaume uni elizabeth algérie

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes