AccueilÉconomieDigitalRobotique : le brillant parcours de ce jeune algérien dans le domaine...

Robotique : le brillant parcours de ce jeune algérien dans le domaine de l’IA

Algérie – Dzair Daily relate pour vous l’extraordinaire parcours d’un jeune algérien à l’esprit innovateur, dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) et de la robotique. Retrouvez les détails de son incroyable histoire, dans cette nouvelle édition du 7 octobre 2022. 

Comme nous l’avons constaté ces dernières années, l’Algérie assiste à la naissance de nouveaux génies dans différents secteurs, notamment dans le domaine de l’IA. C’est le cas du jeune créateur et inventeur algérien Akram Maouchi, qui intègre l’ère digitale avec son intelligence et l’authenticité de sa créativité dans le domaine de la robotique. 

L’étoffe du chercheur s’éveille en lui, dès son plus jeune âge, a-t-il déclaré dans une entrevue accordée à la presse. À l’âge de 5 ans, le cerveau Dz, accordait un fort intérêt au monde de la création technologique. Cet Algérien épaté et impressionné face au génie des petites machines, en devient aujourd’hui le créateur. 

Ce qui fait probablement défaut à la société, est de mesurer l’intelligence de l’enfant par rapport aux notes qu’il obtient en classe ! Le jeune inventeur confie ne pas avoir eu le soutien de ses proches. Ils n’ont d’ailleurs jamais cru en son potentiel et en ses compétences, en vue des faibles notes qu’il obtenait. 

À leurs yeux seules les notes qui frôlent l’excellence, sont synonyme d’ingéniosité. Et pourtant on est souvent fasciné par les personnes que l’on sous-estime le plus ! En effet, rien ne semble le freiner puisque le jeune Akram se lance officiellement dans la recherche scientifique. Et s’oriente par la suite vers la programmation et la data analyse. 

Akram Maouchi : un génie naissant dans le monde de l’IA

En dépit du manque d’informations sur Internet et malgré le peu de moyens dont il jouit, Akram Maouchi poursuit son rêve. Il s’est donné tant de mal à en faire sortir le génie qui réside en lui. Il prend alors d’ores le monde qui l’a longtemps inspiré, et devient major de sa promotion à l’université. 

Il croqua alors à pleines dents le fruit naissant de la fusion de ses études et de sa passion. Afin de développer et d’enrichir ses compétences, ce génie rejoint une dizaine de clubs scientifiques. Et participe notamment à tous les événements nationaux organisés dans le thème de la robotique. 

Pour conclure, le jeune créa sa chaîne YouTube qui porte son nom. Cela, dans le but de présenter ses travaux dans le secteur de la robotique en exposant sa passion au vu du public algérien. Nous vous avons divulgué des informations relayées par le média francophone, Algérie 360.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes