Rim’K : origine en Algérie, âge, taille.. Voici sa biographie

Algérie – On le surnomme le Tonton du rap français. C’est en effet Rim’K, découvrez son origine en Algérie, son âge, sa taille, et tout ce qui est utile à savoir en se rapportant à sa biographie.

Qui n’a pas déjà écouté « Tonton du Bled » de Rim’K ? C’était il y a 22 ans. Ce morceau qui a fait florès a valu à Rim’K, originaire d’Algérie, à son groupe 113, deux récompenses, notamment celle de la Révélation de l’année et du Meilleur album rap. Désormais, à l’âge de 43 ans, figurant parmi les plus anciens auteurs à succès, il ne peut se défaire de son surnom de Tonton du rap français.

De son vrai nom, Abdelkarim Brahmi Benalla, Rim’K vient en fait de Kabylie en Algérie. C’est précisément de Barbacha à Béjaïa que sont partis ses parents pour rejoindre la France. Dès lors, l’artiste naît à Paris, puis passe son enfance à Vitry. Les deux villes sont très bien illustrées d’ailleurs dans ses chansons.

L’artiste hip-hop d’1m87 enchaîne les duos avec plusieurs artistes de différents genres musicaux, à l’instar de Reda Taliani, Khaled, Zahouania, mais aussi, Amel Bent, Booba et beaucoup d’autres, Rim’K compte bien continuer de gravir les échelons en participant à l’Album de Soolking prochainement. 

Rim’K : entre hier et aujourd’hui

Après une carrière avec Mokobé et AP au sein du groupe 113, Rim’K a continué en solo des années plus tard. Au total, Rim’K dépasse les 3 millions de ventes. En rap comme dans la vie, la rue, ça le connaît. Puisque lui-même qualifie sa ville de naissance, Vitry, de « berceau du banditisme ». Toutefois, même s’il chante un style de rap hardcore, il arrive à rassembler le grand public. Car, Rim’K se dit très loin d’être un bandit.

Suite à « Monster Tape » sorti en 2016, Rim’k a reçu sa première certification en disque d’or. Ensuite, son autre album sorti en 2017, sous le nom de « Fantôme » lui vaut un disque de platine. Ce n’est pas sans compter sur le 3eme album en 3 ans de Rim’k, celui-ci il l’appelle « Mutant » qui a fait du buzz pendant longtemps.

Par ailleurs, Rim’K a fait des apparitions dans le 7eme art à plusieurs reprises. C’est en tant que lui-même, à l’image de son rôle dans la série Validé, ou de 30 jours max, tous deux sortis en 2020. Mais aussi, dans Les Kaïra, sorti en 2012. Néanmoins, plus loin, en 2009, c’est dans le rôle d’un trafiquant de Ming dans le film Banlieue 13 : Ultimatum qu’il participe. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes