Révision de la Constitution en Algérie : La date du référendum dévoilée

Algérie – La Présidence de la République a annoncé la date du référendum concernant la révision de la Constitution. Ce dernier se tiendra le 1er novembre prochain.

En effet, dans le cadre du projet de l’amendement de la Constitution Nationale de l’Algérie, un référendum se déroulera en début novembre 2020; selon ce qu’ont indiqué les services de la Présidence de la République via un communiqué rendu public ce 24 août; rapporté par l’agence de presse, APS.

Ainsi, le référendum sur la révision constitutionnelle est fixé au 1er novembre prochain; a révélé notre source. Cela dit, cet événement coïncidera avec le premier anniversaire du déclenchement de la révolution de libération contre le colonialisme français; marquant de ce fait le 66ème anniversaire du déclenchement de la guerre d’indépendance de l’Algérie en 1954. Par ailleurs, selon ledit communiqué, « le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu ce lundi Mohamed Chorfi; président de l’Autorité nationale indépendante des élections ». 

D’autre part, « Chorfi a présenté un exposé sur les préparatifs en cours pour l’organisation des échéances électorales programmées; à commencer par le référendum sur le projet de révision de la Constitution », a précisé le communiqué. « À la lumière des consultations du chef de l’État avec les parties concernées; il a été décidé de fixer la date du 1er novembre 2020 pour la tenue du référendum sur le projet de révision de la Constitution »; a ajouté la même source.

L’amendement de la Constitution Nationale se fait pour une Algérie nouvelle

Rappelons que le 12 août dernier, lors de la réunion Gouvernement-Walis, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune; avait appelé les institutions étatiques compétentes à lancer les préparatifs en vue de la tenue d’un référendum populaire; sur le projet de révision constitutionnelle qui est en phase de collecte des propositions; a souligné notre source.

« Je vous invite, dès maintenant, à vous préparer à l’étape du référendum sur l’avant-projet de révision de la Constitution, afin de permettre au citoyen d’avoir son mot à dire sur l’avenir de son pays », a avancé le Premier Magistrat du pays. Poursuivant dans le même sillage, Tebboune a affirmé que « le changement revendiqué par le Hirak populaire est certes un changement pacifique, mais radical qui passe par la Constitution, qui représente le socle de l’État ».

Ainsi, un texte sera prochainement publié englobant toutes les propositions, a-t-il expliqué. Durant la même rencontre, Tebboune a soutenu que « l’Algérie nouvelle a grand besoin d’adopter une nouvelle attitude; où les actes et les paroles se correspondent; et où les bons comportements et le dévouement dans le travail se conjuguent ». « Nous sommes tous au service du Peuple; et nous croyons réellement à la réalisation de ses revendications légitimes exprimées le 22 février 2019 », a conclu à ce propos le chef de l’État.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes