AccueilÉconomieVotre ArgentRetraite proportionnelle en Algérie : le ministre du Travail précise

Retraite proportionnelle en Algérie : le ministre du Travail précise

Algérie – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa s’est prononcé ce jeudi au sujet de la retraite proportionnelle en Algérie. On rapporte pour vous les propos du responsable ce jeudi 23 décembre 2021.

En effet, le premier responsable du département du Travail a assisté aujourd’hui à la séance plénière du Conseil de la Nation. Lors de ce rendez-vous, Youcef Cherfa a répondu aux questions formulées par les députés, en rapport avec son secteur. Il s’est exprimé notamment sur le sujet de la retraite proportionnelle en Algérie. Dzair Daily rapporte pour vous ses déclarations dans la suite de lignes.

Effectivement, Youcef Cherfa a indiqué ce jeudi, que le retour à la retraite proportionnelle en Algérie, pour les personnes aux besoins spécifiques, n’est pas à l’ordre du jour. Le responsable a exclu, dans sa réponse à la question d’un député, l’éventualité de revenir à présent, à ce système pour cette catégorie de travailleurs. Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média arabophone Echorouk, dans son édition d’aujourd’hui.

Algérie : le nombre de postes de travail crée en 2021

Au cours de l’événement, le ministre a évoqué d’autres points en rapport avec l’emploi en Algérie. Il a révélé que plus de 143.000 postes de travail ont été créés. Cela durant les dix (10) premiers mois de cette année. Parmi ces postes, 69.000 ont été attribués à des diplômés universitaires. Il s’agit des chiffres relayés par le quotidien généraliste susvisé.

Outre les postes de travail créés, Youcef Cherfa a fait savoir que 3.881 entreprises ont vu le jour. Cela dans le cadre du dispositif de soutien à la création d’activité, mis en place par la CNAC. Dont 1.207 appartenant à des diplômés universitaires. C’est toujours selon les déclarations du même locuteur, rapportées par le média susmentionné.

Pour mémoire, le ministre du Travail s’est déjà exprimé au sujet de la retraite anticipée ou sans condition d’âge en Algérie. Il a écarté, en effet, toute possibilité de l’adopter actuellement. Cela en raison de la situation financière de la CNR et la non-disponibilité de ressources financières supplémentaires.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes