AccueilActualitéFranceRetour des visas pour Algériens, Marocains, Tunisiens pour la France : Marie-Bénédicte...

Retour des visas pour Algériens, Marocains, Tunisiens pour la France : Marie-Bénédicte Allaire dévoilé les raisons

France – La nouvelle a fait l’effet d’une bombe, la crise des visas est terminée pour les Algériens, Tunisiens et Marocains, découvrez les raisons de ce revirement et du retour des visas énoncés par Marie-Bénédicte Allaire. Tout est dans la suite de ces lignes du 20 décembre 2022.

La journaliste accréditée permanente de l’Élysée, Marie-Bénédicte Allaire, a dévoilé les raisons du retour des visas pour la France pour les Algériens, les Marocains et les Tunisiens. Pour rappel, la France avait réduit de moitié le nombre de visas octroyés aux Algériens et aux Marocains. Tandis que les visas accordés aux Tunisiens étaient réduits du tiers.

Le gouvernement français avait pris cette mesure, car il estimait que ces trois pays affichaient trop de réticences à reprendre leurs ressortissants expulsés de l’Hexagone. Cependant, les gouvernements maghrébins n’ont pas vu cette démarche d’un bon œil. La considérant comme vexatoire et empreinte de condescendance.

Dès lors, les relations entre l’Algérie et la France se sont quelque peu crispées. La France a bien constaté la frustration des dirigeants algériens. Elle s’est alors mise en tête de dénouer cette affaire. Et ce, par le biais de multiples manœuvres techniques et politiques qui se sont mises en place au fil des visites des dirigeants français en Algérie.

France : Les OQTF ont progressé de 20 % cette année, selon Darmanin

Ainsi, le président français a été le premier à se rendre à Alger, au mois d’août dernier. Il a été suivi par sa première ministre Elisabeth Borne. Qui elle-même était accompagnée par une importante délégation de ministres. C’est à la suite de ces visites que la normalisation entre les deux pays a été annoncée.

Cette action a été menée de front par le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui avait pour dessein de ménager les susceptibilités. Mais ce même responsable espère aussi mener à bien un autre projet. Et ce dernier concerne l’exécution en masse des obligations de quitter le territoire français OQTF. C’est ce que rapporte le site d’information RTL.

C’est, en effet, l’une des mesures phares du projet de loi sur l’immigration que la première ministre Elisabeth Borne souhaite faire passer. Rien n’est moins sûr cependant, car il existe en parallèle un autre texte de loi. Celui-ci prévoit d’octroyer des titres de séjour aux travailleurs sans papiers déjà présents sur le territoire. Ce qui pour la Droite est une forme de régularisation massive.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici