AccueilPolitiqueGéopolitiqueRetour des relations entre l’Algérie et l’Espagne : Madrid fait sa première...

Retour des relations entre l’Algérie et l’Espagne : Madrid fait sa première déclaration

Géopolitique – Madrid fait une première déclaration après le retour des relations entre l’Algérie et l’Espagne. Retrouvez tous les détails à ce sujet dans la suite de notre édition du 30 juillet 2022.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a réagi, ce vendredi soir, à la décision des autorités algériennes portant sur la levée du gel des domiciliations bancaires des opérations du Commerce extérieur de produits et services depuis et vers l’Espagne en soulignant que la susdite mesure aspire à reconstruire et marquer un retour des relations normales avec l’Algérie.

Les relations entre l’Algérie et l’Espagne repartent de plus belle, après plusieurs escalades de la tension diplomatique algéro-espagnole. Pour rappel, le gouvernement algérien a suspendu le 8 juin dernier le Traité d’amitié qui liait les deux pays depuis vingt (20) ans.

Une mesure prise à la suite du revirement de Pedro Sánchez sur la question sahraouie. Mais contre toute attente, le gouvernement algérien a décidé de procéder à un pas favorable à l’enterrement de la hache de guerre. Jeudi dernier, les établissements financiers activant en Algérie ont reçu une nouvelle directive.

Cette dernière stipule alors que la décision d’arrêter tout processus de localisation bancaire pour mener des opérations commerciales avec Madrid prend fin. Ce qui signifie donc que l’Algérie a décidé de lever ses restrictions.

Madrid souhaite que les relations algéro-espagnoles soient « semblables à celles qu’entretient l’Espagne avec les pays voisins »

En guise de première réaction suite à la décision prise par les autorités algériennes, le chef de la diplomatie espagnole a souhaité livrer le fond et la forme de sa pensée. Ce dernier a de ce fait déclaré que Madrid désire entretenir des relations avec l’Algérie « semblables à celles entre l’Espagne et l’ensemble des pays voisins ». C’est ce que rapporte l’Agence de presse espagnole EFE Noticias.

Après sa rencontre avec la ministre de la Politique régionale, Isabel Rodriguez, et des responsables des communautés autonomes à l’effet de préparer la présidence espagnole de l’Union européenne (UE) au second semestre 2023, José Manuel Albares a affirmé avoir entendu parler d’une « normalisation » des relations commerciales. « Nous espérons que cela se réalisera sur le terrain », a-t-il en outre déclaré.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes