Retour des marques automobiles françaises en Algérie : liste des voitures neuves qui vont entrer

Algérie – Le ministère de l’Industrie lève le voile sur la liste des marques automobiles françaises qui font leur retour sur le marché algérien. On vous dévoile tous les détails dans ce numéro du 12 septembre 2022. Alors, restez branchés. 

Désormais, le ministère de l’Industrie révèle la liste des marques automobiles françaises entrant en Algérie. En effet, le ministère en question a entamé les négociations avec les annexes commerciales des ambassades des pays concernés par l’importation des véhicules. C’est ce qu’a révélé une source diplomatique dans les ambassades implantées en Algérie auprès d’Ultra Algeria.

Plus que tout, le ministre de l’Industrie a affirmé, lors d’une allocution solennelle, l’établissement des négociations avec les grandes marques. Ainsi, aucun agrément n’a été octroyé concernant l’importation des voitures. Selon la même source, le ministère de l’Industrie a négocié sur divers points.

Notamment les marques concernées par la construction et le montage des voitures. On peut déjà citer Kia, Hyundai, Suzuki, Renault, Peugeot et enfin Chery. Les voitures utilitaires, quant à elles, sont Kary, Hyundai et Iveco. D’une autre part, la liste des camions et des bus englobe à la fois les marques : Astra, Hager. Mais les négociations concernant les tracteurs sont toujours en cours avec la marque Deutz.

Les marques automobiles françaises envahissent le marché algérien 

Pour rappel, Ahmed Zeghdar a souligné que son ministère n’accorde aucune autorisation pour l’importation des véhicules. Cependant, le ministère fait l’inventaire de 42 entreprises activant dans le secteur automobile. D’après la même source, les marques automobiles françaises envahissent le marché d’automobile en Algérie.

Pour certains, cela a une relation directe avec la visite du président français, Emmanuel Macron. Visiblement, c’est Renault qui tire la première balle quant au lancement de l’importation en Algérie. En fait, le prochain processus entre le ministère et les marques reste dans le cadre du montage automobile comme précédemment.

Sachant que le ministère de l’Industrie cherche à parvenir à établir l’opération d’intégration de l’industrie en vue de passer à l’installation. Et cela s’inscrit dans le but de fondre une industrie réelle dans une échéance de trois (03) ans, selon Ultra Algeria. Vous l’aurez donc compris, les marques françaises font leur grand retour sur le marché d’automobile algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes