AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRésultats du BAC 2021 en Algérie : la moyenne pour faire médecine

Résultats du BAC 2021 en Algérie : la moyenne pour faire médecine

Algérie – Lors d’un entretien, Boualem Saïdani s’est exprimé sur la moyenne minimum du BAC pour faire médecine en 2021, en plus de la manière de calculer la moyenne d’admission. Voici les propos du responsable. 

En effet, Boualem Saïdani s’est manifesté, ce dimanche 11 juillet 2021. Cela à l’issue d’une entrevue accordée à la chaîne Echorouk News TV. L’intervenant occupe, en fait, le poste de DG des enseignements et de la formation supérieure au ministère de l’Enseignement supérieur. C’est donc en connaissance de cause qu’il s’est prononcé à propos de la moyenne d’admission requise en Algérie pour poursuivre des études en médecine en 2021.

À cet égard, le responsable a confié qu’il y avait une nouvelle méthode pour sélectionner les futurs étudiants en médecine. Avant de développer plus à propos de cette approche, il est important de préciser que, pour les intéressés, la moyenne générale minimum du BAC doit équivaloir ou dépasser la note de 15/20. C’est en tout cas ce qu’a confié Boualem Saïdani lors de l’interview susmentionnée.

Comment seront sélectionnés les futurs étudiants en médecine ?

Ainsi, et pour espérer avoir une chance d’entamer des études en médecine en 2021, il faudrait un minimum de 15/20 au BAC. Ainsi, les nouveaux bacheliers désireux de poursuivre des études en médecine seront désignés d’après leur moyenne au Baccalauréat, mais pas que. Ils allaient également être choisis selon un autre critère.

Il s’agit donc de prendre aussi en considération la matière essentielle de ladite spécialité. À savoir les sciences naturelles et de la vie. Pour ce faire, les services concernés ont pris la décision de concevoir une moyenne. Celle-ci comprend à la fois la note générale du Baccalauréat. Ainsi que le résultat de l’élève au BAC dans les sciences naturelles.

Dans le détail, Boualem Saïdani a confié que pour calculer ladite moyenne, il fallait, dans un premier temps, multiplier la note du BAC par deux. Le total allait ensuite être ajouté à la note des sciences /20. Pour ensuite diviser le tout sur trois. C’est aussi ce qu’a expliqué le Directeur général. 

De cette manière, la sélection des futurs étudiants en médecine allait être plus qualitative. Cela en introduisant la note des sciences naturelles et de la vie. Une matière qui n’était pas prise en compte avant cette année. Et ce, malgré son importance dans la spécialité en question.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes