Ressource en eau en Algérie : SEAAL étend son domaine d’activité à d’autres wilayas

Société – La Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL) projette d’élargir son programme de distribution de l’eau potable à plusieurs autres wilayas dans le cadre d’un projet gouvernemental d’amélioration continue de la qualité de vie des citoyens et habitants d’Algérie. 

Après une année 2021 marquée par de fortes interruptions et fluctuations de l’approvisionnement en eau potable de la part de la SEAAL, qui avaient, rappelons-le, heurté en particulier les communes de la capitale d’Algérie, nombreux partagent leur inquiétude à l’idée de revivre une telle crise des robinets au cours de la saison estivale à venir.

Mais une nouvelle, susceptible de calmer les appréhensions et rassurer le peuple, est tombée. Elle est signée Karim Hosni. La toute dernière sortie du ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique vient en effet apaiser les esprits. Elle extermine l’angoisse des citoyens algériens qui grandit en même temps que s’approche la période des grandes chaleurs.

Le premier responsable du MRESH s’est alors exprimé en marge de sa visite de travail et d’inspection. Celle qu’il effectuée au niveau de la wilaya de Blida. La chaîne Echorouk News TV a rapporté l’information en question ce vendredi 03 juin 2022.

Le membre du gouvernement a ainsi fait savoir que son département s’attelle actuellement à améliorer la productivité de l’entreprise de service public susmentionnée, au profit de plus d’une ville d’Algérie. « Une étude est effectivement en cours en vue de procéder à une importante extension de la SEAAL ». C’est ce qu’il a affirmé dans un premier temps. 

Amélioration de l’approvisionnement en eau potable et des services de la SEAAL : les précisions de M. Hosni 

Devant la presse, le même responsable a en outre déclaré qu’il ambitionne d’étendre le réseau de la filiale de l’Algérienne des Eaux (ADE) vers, dans un premier temps, trois villes. Soit Blida, Médéa et Aïn Defla. 

Une politique ambitieuse de solidarité hydrique et de péréquation financière entre les wilayas en vue de lutter contre l’insuffisance de ressources à laquelle se heurte un grand nombre de communes. C’est ce qu’a encore expliqué le premier chargé du ministère des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique (MRESH). 

Kamel Hosni a par ailleurs fait état de l’avancée des projets de développement au titre de l’été 2022 visant à assurer une distribution régulière de l’eau du robinet à l’ensemble de la population de l’Algérie.  

« Le taux de remplissage des barrages établi à 44 % crée un véritable équilibre entre les wilayas. Outre cela, onze stations de dessalement d’eau de mer assureront la sécurisation des approvisionnements en ressources minérales tout au long de l’été à venir ». Il s’agit là de ce qu’a notamment déclaré le même locuteur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes