AccueilÉconomieRéserves de change en Algérie : les prévisions du gouvernement

Réserves de change en Algérie : les prévisions du gouvernement

Algérie – le gouvernement algérien prévoit une nouvelle stratégie en ce qui concerne les réserves de change. Dzair Daily vous révèle plus de détails à cet égard dans ce numéro du 8 novembre 2022. 

L’Algérie prévoit la hausse des réserves de change. En effet, le rapport de présentation du projet de la loi de finances pour 2023 a révélé les chiffres des réserves en prévision. Les réserves de change devraient passer de 59,7 milliards de dollars en fin 2023 à 69,0 milliards en fin 2025. Sachant que ces réserves enveloppent les importations en biens et services.

Dans le détail, il s’agirait de 16,3 mois d’importation en biens et services pour l’année 2023. Mais aussi 19,3 mois pour 2025. Cette opération d‘augmentation intervient dans le cadre de recul des flux d’importations de marchandises. De ce fait, la balance commerciale devrait enregistrer un surplus entre 2023 et 2025.

Et ce, en fonction de l’évolution des exportations et des importations de biens. Dans ce sens, le rapport précise que cette balance aboutira à 9,4 milliards de dollars d’excédent en 2023. En prévision des années à venir, soit 2024 et 2025, la balance enregistrerait 11,3 milliards et 11,6 milliards de dollars respectivement. Selon le rapport, cela sous l’effet combiné de l’évolution des exportations et de la baisse graduelle des importations.

Entre la baisse des importations et la hausse des exportations

Il est à noter que la balance des paiements prévoit de renforcer sa situation excédentaire amorcée dès 2022. Ainsi, elle devrait enregistrer des surplus durant la période de projection. Ce qui explique qu’elle connaîtra un excédent de 5,7 milliards de dollars en 2023.

Selon Maghreb Mergent, oe surplus devrait s’améliorer à 6,5 milliards en 2024 et à 6,8 milliards en 2025. En ce qui concerne les exportations de biens, elles devraient atteindre 46,3 milliards de dollars en 2023. Mais pour les années 2024 et 2025, elles devraient enregistrer une légère hausse de 46,4 et 45,8 milliards de dollars, respectivement.

En revanche, les importations de biens devraient inscrire une baisse de 36,9 milliards de dollars. Sachant qu’elles vont poursuivre leur baisse pour les années 2024 et 2025 au seuil de 35,0 milliards et 34,2 milliards. Ledit rapport précise que les recettes budgétaires globales connaissent une ascension de 4,0% en moyenne. C’est ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes