AccueilÉconomieRéserves de change en Algérie : Le président Tebboune dévoile le montant

Réserves de change en Algérie : Le président Tebboune dévoile le montant

Algérie – Ce lundi 1er mars 2021, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a tenu un entretien avec plusieurs représentants de médias nationaux. Il a répondu à de multiples interrogations sur la situation économique et financière du pays. Le président Tebboune a indiqué alors que les réserves de change ont baissées en 2021 en Algérie, mais que la situation demeure sous contrôle.

En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a d’abord voulu rassurer, au sujet de la situation financière de l’Algérie, notamment en ce qui concerne la baisse des réserves de change en 2021. Cela sans ses propos tenus, hier, face aux responsables des médias nationaux. L’homme politique de 75 ans a indiqué que « nous ne sommes pas dans une opulence financière, mais nous pouvons répondre à nos besoins ».

Tebboune a ensuite indiqué que « nos réserves de change passent de 60 milliards de dollars à 42 milliards de dollars ». Une baisse due notamment à la diminution des revenus pétroliers du pays. Mais aussi aux lourdes factures d’importation. Le président algérien a ensuite prévenu que ces importations devraient passer au peigne fin, pour importer « uniquement ceux dont nous avons réellement besoin ».

| Lire aussi : Algérie : Entretien de Tebboune avec la presse.. Ce qu’il faut retenir

« Un budget de 8 milliards de dollars suffit pour couvrir largement nos besoins, notamment en semoule et en l’huile de table. Et malgré l’année difficile qu’a connu le secteur pétrolier, nous avons pu réaliser des recettes de 24 milliards de dollars ». C’est en effet ce qu’a déclaré le président de la République. 

Abdelmadjid Tebboune a ensuite affirmé que la production nationale doit être renforcée. L’homme à la tête de l’État algérien a ensuite expliqué que le secteur de l’agriculture a été en réelle croissance et qu’il avait pour la première fois en Algérie, dépassé celui des hydrocarbures. Et ce, malgré les répercussions qu’a eues sur lui la crise sanitaire du coronavirus. 

| Sujet connexe : Vignettes automobiles en Algérie : La Direction des impôts met en garde

« C’est la première fois que les entrées de l’agriculture dépassent celles des hydrocarbures, soit plus de 25 milliards de dollars », s’est félicité Abdelmadjid Tebboune. C’était donc lors de sa dernière entrevue avec les représentants des médias nationaux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes