Reprise des vols et ouverture des frontières – Algérie : Tebboune s’exprime

Algérie – Pour le Président de la République, Abdelamdjid Tebboune il n’est pas question d’avancer une date concernant l’ouverture des frontières et la reprise des vols sans une concertation avec le Comité Scientifique.

S’exprimant lors d’un entretien accordé aux représentants de la presse nationale; l’homme à la tête de l’État Algérien s’est prononcé sur la fameuse question qui préoccupe les Algériens depuis plusieurs mois; notamment l’ouverture des frontières et la reprise des vols de et vers l’Algérie. L’entrevue a été diffusée dans la soirée du 20 septembre 2020 sur la télévision publique (ENTV). 

Répondant à une question au sujet de la date de l’ouverture des frontières, fermées depuis la mi-mars 2020 dans le cadre la lutte contre la dissémination de la pandémie du Covid-19; le président de la République a déclaré que « ce dossier représente une question scientifique et non politique ». Ainsi, « la décision sera prise en concertation avec les scientifiques du pays »; a-t-il affirmé en faisant référence aux membres de la Commission Scientifique, en charge du suivi et de l’évolution de la pandémie du Coronavirus en Algérie.

Poursuivant son intervention, Tebboune a rappelé ce qui s’est passé dans les pays développés; notamment ceux qui ont ouvert les frontières il y a quelques mois, pour revenir maintenant au confinement. Pour lui, ce re-confinement est dangereux. « Non seulement économiquement parlant mais également pour la santé moral de l’être humain »; a signalé le premier magistrat du pays.

Tebboune : « Prioriser la santé du citoyen »

Abdelmadjid Tebboune a tranché sur la question. « Il n’est pas possible d’appliquer un programme en avançant une date sans prendre en considération la sécurité sanitaire du citoyen ». D’ailleurs, il en est de même pour la date de la rentrée scolaire. Le Président de la République a insisté; en avançant comme arguments les choix faits par plusieurs pays qui ont ouvert les écoles avant de les fermer.

Au passage, il a aussi rappelé la tendance baissière qu’enregistre le bilan épidémiologique depuis quelques semaines. « Aujourd’hui 17 wilayas n’ont pas enregistré de nouveaux cas de contaminations au Covid-19. Il n’y a plus de cluster dans certaines régions »; a-t-il tenu à préciser en spécifiant qu’il serait « possible d’allers vers le choix de programmer la reprise des cours selon le bilan quotidien et les moyens de chaque wilaya ».  

Selon lui, l’on pourrait « ne pas appliquer une journée nationale pour la rentrée scolaire. Par exemple, « chaque wilaya aura une date de reprise selon l’évolution de la situation sanitaire dans la région »; a-t-il dit. « Nous avons choisi de protéger le citoyen d’abord, alors que d’autres pays ont choisi d’autres options, notamment l’économie », a-t-il souligné. « Je ne prendrai pas la décision seul. J’impliquerai les médecins et le Comité scientifique ».

https://www.facebook.com/EnnaharTv/videos/825715234833935

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes