Reprise des vols et ouverture des frontières en Algérie : Le ministre explique

Algérie – Le ministre des Transports, Lazhar Hani, s’est exprimé aujourd’hui, 29 décembre, sur différents sujets relatifs à son secteur. Il a ainsi parler de la reprise des vols et l’ouverture des frontières en Algérie. Voici ses propos.

En effet, le ministre des Transports, Lazhar Hani, s’est manifesté ce mardi 29 décembre dans une conférence de presse. Il a profité de son allocution pour présenter l’état des lieux dans le secteur des transports. Il s’est ainsi exprimé sur la reprise des vols et l’ouverture des frontières en Algérie.

Le ministre a donc proféré dans ce sillage que les hautes autorités du pays étaient les seules à pouvoir prendre une décision de telle envergure. Il a toutefois donné plus de précisions quant au déficit des entreprises de transport. Il a alors déclaré dans ce sens que la crise sanitaire due au coronavirus a impacté en grande partie le secteur du transport en Algérie. C’est ce dont fait état le quotidien arabophone Ennahar en citant le responsable. 

En outre et pour illustrer ses propos, le ministre a partagé le montant de déficit de quelques entreprises. Ainsi, il a confié qu’Air Algérie a enregistré plus de 40 milliards de dinars de pertes financières. Le transport maritime, pour sa part, s’en sort sensiblement « mieux » avec neuf (09) milliards de dinars de déficit. C’est en tout cas ce que rapporte la même source médiatique.

Lazhar Hani donne plus de détails sur le transport inter wilayas

Le ministre des Transports a donc déclaré que la reprise des vols et l’ouverture des frontières en Algérie ne relevaient pas de ses prérogatives mais de celles des hautes autorités. Toutefois, il affirme que la reprise du trafic terrestre entre les wilayas dépendra pour sa part de la situation sanitaire du pays.

Par conséquent et par mesure de sécurité, le transport inter wilayas reprendra quand le gouvernement aura un contrôle complet sur la pandémie du Covid-19, informe le même orateur. Outre la reprise des vols et l’ouverture des frontières, le ministre des Transports s’est également exprimé sur de nouvelles résolutions.

Il a alors assuré qu’il encourageait grandement les particuliers qui désiraient lancer des lignes de transport terrestre. Le ministre a avoué que l’entreprise « ETUSA » ne pouvait pas couvrir à elle seule tous les besoins du transport des citoyens dans la capitale du pays. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes