Reprise des vols en Algérie : Les suggestions du ministre de la Santé

Algérie – Dans ce flou général, la question de l’ouverture des frontières et la reprise des vols fait débat, toutefois, le ministre de la Santé a apporté de nouvelles précisions à cet égard dans une déclaration à la chaîne de Canal Algérie.

Afin d’éclaircir un peu ce grand flou sur la reprise des vols en Algérie, l’invité à l’émission Visions sur la chaîne francophone ce jeudi 17 septembre, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a tenu à apporter de nouvelles précisions aux citoyens Algériens concernant cette décision très attendue, rapporte le site d’informations L’Actu Algérie.

Ainsi, le Pr Benbouzid a estimé que le maintien des frontières fermées depuis la mi-mars est une « mesure sage ». Selon lui, cette mesure a permis l’Algérie de « maintenir la situation stable ». Par la suite, il a indiqué que cette décision de rouvrir le ciel algérien n’a pas uniquement une liaison avec la situation épidémiologique. Néanmoins, elle a « plusieurs aspects ».

Dans le même sillage, le responsable du secteur de la Santé en Algérie a souligné la nécessité de garder les frontières fermées. Puisque, une fois rouvertes, « vous ne pourrez pas empêcher les déplacements, et vous ne pourrez pas tout contrôler », a-t-il ajouté en faisant référence à la reprise des vols.

En outre, le ministre de la Santé a balayé d’un revers de main tous les espoirs quant à l’ouverture des frontières algériennes. Et ce, en indiquant que cette dernière ne peut être envisagée sauf « lorsque la situation sera améliorée aussi ailleurs, pas seulement chez nous ». 

https://www.facebook.com/EPTVCANALALGERIE/videos/331009024884391/

L’ouverture des frontières est une « mesure souveraine »

En effet, le premier responsable du secteur de la Santé en Algérie a affirmé que la décision de l’ouverture des frontières est une « mesure souveraine ». Elle relève donc d’une prérogative qui appartient au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, rapporte le média francophone.

Pour lui, ladite décision concerne les frontières du pays, c’est donc une mesure à l’échelle nationale. De ce fait, il a souligné que le rôle du comité scientifique vient après la « décision politique » de rouvrir les frontières. Son rôle est donc consultatif uniquement. Le comité donnera donc seulement « l’aspect scientifique », précise Benbouzid.

Par ailleurs, pour ce qui est protocole sanitaire, le ministre a indiqué que l’Algérie pourra demander à tout voyageur en provenance de l’étranger de fournir un test PCR de moins de 48H ou 72H. Sinon, le voyageur devrait se soumettre, à son arrivée, à un test PCR.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes