Reprise des vols d’Air Algérie : voici les personnes prioritaires

Algérie – Le Pr Mohamed Berkani Bekkat s’est exprimé, ce lundi 17 mai 2021, à propos de la reprise des vols par Air Algérie. Voici les voyageurs prioritaires selon le spécialiste.

En effet, le président de l’ordre des médecins algériens, à savoir le Dr Mohamed Berkani Bekkat s’est manifesté aujourd’hui 17 mai 2021. Cela à l’issue d’une entrevue diffusée sur les ondes de la chaîne Radio Sétif. Le médecin s’est alors exprimé au sujet de la reprise des vols internationaux par Air Algérie. Celle-ci aurait, pour rappel, lieu à partir du 1er juin de l’année courante.

Ainsi, et selon les propos émis par le président de la République, ce dimanche 16 mai 2021 ; le transporteur aérien national procédera à une reprise progressive du trafic aérien de et vers l’Algérie. Cela afin d’avoir un meilleur contrôle sur la situation et de cette manière limiter au maximum les risques de propagation du virulent virus. 

Dans un premier temps, les voyageurs prioritaires sont notamment ceux qui se retrouvent bloqués à l’étranger depuis près de 14 mois. Le Pr Berkani a également cité les malades qui souffrent dans le silence depuis des mois maintenant. Il a assuré par la même occasion que les ambassades auront un rôle crucial dans le bon déroulement de cette opération. 

Ils pourront mettre leur pierre à l’édifice en communiquant l’identité des personnes prioritaires qui sont déjà enregistrées dans leur système. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar, dans son édition du lundi 17 mai 2021.  

En ce qui concerne le protocole sanitaire cette fois-ci ; l’intervenant a déclaré qu’il serait identique à celui appliqué dans les pays étrangers. Le médecin s’est notamment exprimé sur l’obligation de présenter un test PCR négatif datant maximum de 36h. Cela en plus d’un autre test antigénique qui serait effectué à l’arrivée de chaque personne.

La durée de la quarantaine serait tributaire du pays de provenance

Si le voyager se révèle être négatif à la Covid-19 après le dernier test ; il pourra quitter immédiatement les lieux afin de rejoindre sa famille. Dans le cas contraire, il serait contraint d’être mis en quarantaine. Ainsi, la personne contaminée serait directement transportée vers un hôtel équipé et sélectionné par l’État.

Quant à la durée du confinement, elle dépendrait principalement du pays de provenance, affirme Berkani. Il profère dans ce sillage que les personnes qui viennent d’Europe resteront isolées pendant dix (10) jours.

La sentence est un peu plus sévère pour les voyageurs qui arriveront d’Asie et notamment ceux qui proviennent de la Turquie ou encore de l’Inde. Ces individus seront alors contraints à rester en quarantaine pendant 15 jours, précise le responsable. C’est ce dont nous informe la même source aussi. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes