Reprise des vols d’Air Algérie : Quel impact qu’aura le vaccin Covid-19 ?

Algérie – L’Algérie a enfin opté pour l’arme fatale russe afin de continuer ce combat de longue date qu’elle mène contre le virus à couronne. Ce vaccin prénommé Spoutnik V, devant mettre fin à la Covid-19, sera-t-il enfin l’élément déclencheur de la reprise des vols d’Air Algérie ? 

Jusque-là, la compagnie aérienne nationale a montré un bon exemple de résilience mais elle attend toujours la reprise de l’une de ses activités principales. Alors que le sujet du choix de vaccin contre la Covid-19 est en pleine surchauffe médiatique, plusieurs pensent déjà qu’il ne va pas seulement éradiquer l’épidémie du sol algérien mais il va également déconfiner les avions d’Air Algérie et les inciter à reprendre les airs et les vols internationaux.    

D’après ce qu’a indiqué le site spécialisé Visa Algérie dans un article paru ce jeudi 31 décembre, la reprise des vols internationaux est liée étroitement au lancement de la campagne de vaccination. Cela va sans dire. Les espoirs d’une reprise des vols commencent à se préciser après l’annonce faite par le gouvernement sur le vaccin russe Spoutnik V. Pour mémoire, le directeur de l’ANSS, Kamel Senhadji s’est exprimé implicitement sur l’impact qu’aura le vaccin sur la reprise.

Il a en effet déclaré que l’ouverture des frontières ne se fera pas avant que le vaccin soit disponible en Algérie. Bien que ce soit sûrement le cas dans quelques semaines, l’espoir d’une reprise des vols internationaux monte. Notons qu’aucun calendrier ni stratégie ont été communiqués pour l’instant. Toutefois, l’Algérie attend la livraison du premier lot de vaccin au mois de janvier

Algérie : Une reprise des vols avec un passeport sanitaire ? 

Par ailleurs, le même orateur est revenu sur le sujet du passeport sanitaire. Il a affirmé qu’il est obligatoire pour une éventuelle ouverture des frontières. Ce passeport devrait comprendre une vaccination. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le professeur Sanhadji lors de son passage sur les ondes de Radio-Sétif le 04 décembre dernier. 

Selon la même source, la mise en place d’un passeport sanitaire devrait garantir la sécurité des passagers. Plusieurs compagnies aériennes étrangères ont déjà adopté cette voie. L’australienne Qantas était la première à faire et d’autres s’apprêtent d’ores et déjà à la suivre. C’est donc plus que probable que ce document de voyage pourrait être indispensable dans les temps à venir.  

Mais la décision de la reprise des vols et tout ce qui la concerne reste aux creux des mains du gouvernement. C’est à lui seul de confiner ou déconfiner les avions des compagnies aériennes. Rappelons que dans l’attente d’une reprise, Air Algérie continue d’élaborer des vols de rapatriement. Ceux-ci ont pour but de permettre aux Algériens encore bloqués à l’étranger de regagner l’Algérie. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes