Reprise des vols d’Air Algérie : les confinés dans les hôtels prennent la parole

Algérie – Test PCR, système de confinement au sein des hôtels, les voyageurs confinés témoignent et donnent leur avis sur la politique de reprise des vols d’Air Algérie. 

Depuis mardi dernier, tout passager qui rentre au pays de l’étranger est dans l’obligation de présenter un test PCR négatif. Il doit dater de moins de 36 heures. Le voyageur doit également se soumettre à un isolement inéluctable, une fois les pieds posés sur le territoire national. Face à ses mesures de reprise des vols d’Air Algérie, les arrivants confinés, attentifs à leurs budgets, ont chacun leur propre regard. 

La réouverture des frontières aériennes algériennes se fait doucement sous des conditions. Cela en vue de maîtriser l’expansion du virus à couronne et de ses multiples variants. Parmi les mesures établies dans le contexte de la pandémie du coronavirus figure le confinement obligatoire. Un isolement de cinq (5) jours dans l’un des hôtels sélectionnés par les autorités s’applique à l’ensemble des voyageurs y compris à ceux vaccinés.

À Alger ou à Constantine, certains passagers se disent frustrés des protocoles en place. D’autres ont donné des témoignages selon lesquels la quarantaine obligatoire aux hôtels se fait dans un ordre consciencieux. Il faut savoir que les établissements d’accueil ont été soigneusement aménagés.

Afin d’assurer une quarantaine dans les meilleures conditions qui soient, toutes les mesures sanitaires ont été ajustées. Ces dernières sont conformes aux normes et directives qu’a formulées le Comité scientifique national de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus. Entre gels hydroalcooliques et masques chirurgicaux, tout a été réglementé jusqu’au moindre détail.

Les passagers d’Air Algérie délivrent leurs avis

Après avoir attendu quelques minutes à l’aéroport d’Alger pour subir leur deuxième test de dépistage obligatoire, les voyageurs ont été transportés à leur hébergement. En dépit de la fatigue physique due au voyage, les passagers d’Air Algérie se sont montrés plutôt soulagés de l’état du lieu où leur quarantaine se déroule. 

« Un confinement ne dérange pas. L’important, c’est qu’on soit enfin en Algérie ». C’est en effet ce qu’a confié une dame qui rentrait au pays en provenance de Paris. Elle s’est exprimée dans les colonnes du média spécialisé Visa Algérie. Puis, il y a une autre qui a mis en exergue les réels efforts de mise en œuvre qu’ont déployés les pouvoirs publics.

« Le personnel a été très serviable. Les conditions dans lesquelles nous sommes confinés sont plus qu’acceptables », dit-elle en outre. À vrai dire, l’apaisement que ressentent les arrivants du vol d’Air Algérie est presque palpable. Loin des appréhensions qu’il avait pu avoir avant son arrivée, un homme, coincé en France depuis plus d’un an pour des raisons de santé, s’est dit libéré d’un poids d’une angoisse constante. 

Reprise des vols : un processus d’accueil ajusté 

« J’attends juste qu’on me donne ma clé. On est fatigués, on a beaucoup attendu. Mais c’est normal, il y a trop de monde à gérer », exprime-t-il. Une autre femme, accompagnée de son fils âgé de 28 ans, explique que des duplex sont à disposition des familles pour un confort optimal. Elles y passeront leur séjour temporaire au titre du confinement avant de retrouver leurs proches. 

Un médecin, également rentré en Algérie, relate à la même source l’actuelle politique de prévention. Elle est, souligne-t-il en préambule, raisonnablement sage. « C’est normal qu’ils aient peur. Les variants circulent très rapidement. Si on fait le PCR 36 heures avant le départ, rien ne garantit qu’on ne peut pas choper le virus durant cette période ».

Et au même locuteur de rappeler : « Il peut aussi y avoir des falsifications de tests. On a beaucoup entendu parler de cas similaires. On espère que le gouvernement allégera ces mesures peu à peu en attendant qu’une numérisation se mette en place ». Le programme des vols du pavillon national concerne plusieurs États. Air Algérie relie présentement notre pays à la France, l’Espagne, la Turquie, la Tunisie, l’Allemagne et l’Italie. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé