Voyageurs Algériens

Reprise des vols d’Air Algérie : Voici comment se prépare la compagnie

1
reprise air algérie
S'abonner :

Algérie – Se préparant à la ré-ouverture de l’espace aérien et à la reprise de ses vols, sous condition de l’autorisation officielle de la Présidence, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, a dévoilé son protocole sanitaire.

En effet, le transporteur aérien national se prépare à une reprise dès que possible de ses services. Ainsi, de nouvelles mesures sanitaires imposées par la propagation du Coronavirus ont été diffusées via une vidéo; mise en ligne ce 4 juin sur le compte Facebook d’Air Algérie.

Le vidéo montre comment la compagnie nationale se prépare à la reprise de ses vols commerciaux. Au menu, vérification de la température des passagers et respect de la distanciation physique d’au moins 1.5 mètres. Également, l’usage du gel hydro-alcoolique avant et après avoir remis le passeport à la réception est obligatoire par Air Algérie. De même pour le port obligatoire du masque de protection. Les réceptionnistes au niveau des guichets sont obligées de porter un masque et des gants.

Désinfection totale et port obligatoire du masque

Air Algérie promet d’assurer la désinfection des lieux, y compris au niveau des aéroports et de ses agences commerciales. Ce protocole sanitaire comprend aussi la désinfection et la stérilisation minutieuses de l’avion; auquel s’ajoute le renouvellement fréquent de la ventilation.

D’autre part, l’annonce de la compagnie indique que les agents de bord devront impérativement porter des masques, des lunettes de protection et des gants. Pour les repas, ils seront servis dans des boîtes alimentaires protégées sous plastique.

Nouvelles mesures sanitaires Air Algérie

صحة عملائنا و موظفينا هي أولويتنا القصوى. فمنذ ظهور جائحة كوفيد -19 و نحن نعمل بجد لنضمن لكم سفرا بسلامة تامة في ظل الهدوء و الاطمئنان. نسعد بلقائكم مجددا #AlwaysCaringForYou

Publiée par Air Algerie sur Jeudi 4 juin 2020

Air Algérie se dit « prête » à la reprise des vols entre l’Algérie et la France

Selon Zoheir Houaoui, représentant général d’Air Algérie pour la zone France-Nord, la compagnie aérienne nationale est prête à reprendre ses vols entre l’Algérie et la France.

« Nous attendons juste les décisions gouvernementales en Algérie et en France pour l’ouverture des espaces aériens des deux pays fermés en raison du confinement sanitaire »; a t-il fait savoir au quotidien algérien El Watan, dans son édition du 02 juin dernier.

Le responsable a rappelé qu’Air Algérie avait annoncé sur son site web, le 19 mai dernier, qu’elle « se prépare à la reprise » de ses vols. Pour se faire, elle a confirmé l’adoption « d’un protocole de sécurité et de protection sanitaire à tous les niveaux. Avant et durant le voyage, tout en respectant les consignes sanitaires internationales. »

Néanmoins, rappelons que la compagnie n’a jusqu’à présent communiqué aucune date de la reprise des vols. Cette temporisation tient compte de l’annonce faite le 18 mai dernier par la Présidence de la République. En effet, les services de Abdelmadjid Tebboune ont été on ne peut plus clairs. « L’ouverture ou la fermeture de l’espace aérien relève d’une décision souveraine du ressort exclusif des plus hautes autorités du pays. », a souligné le communiqué de la Présidence.

Article recommandé :  Coronavirus : Interruption des vols d'Air Algérie vers/depuis la Chine

Réouverture des mosquées en Algérie : Belmehdi se prononce

Article précédent

Immobilier en Algérie : 10.000 unités de logement social (LSP) à l’arrêt

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Un bel avion , de belles hôtesses, un protocole sanitaire en adéquation avec le moment , mais au niveau de l’enregistrement les agents aux guichets portant des gants mais c’est insuffisant, puisque ils passent d’un passeport à un autre sans se nettoyer les gants qui sont une surface de vie pour le virus.
Air Algérie se doit de revoir les effectifs de toutes ses agences notamment celles qui sont à l’extérieur où des agents sont installés par affinité en touchant des salaires autrement plus importants qu’aux tâches qu’ils effectuent, si tâches il y a.