AccueilGuide VoyagesReprise des liaisons maritimes et celle totale des vols d’Air Algérie :...

Reprise des liaisons maritimes et celle totale des vols d’Air Algérie : les appels se multiplient

Algérie – Cela fait un moment que les appels se multiplient pour la reprise des liaisons maritimes et celle totale des vols de la compagnie nationale, Air Algérie. Voici ce qu’on sait à ce sujet. 

Depuis quelques mois, l’Algérie à procédé à une ouverture partielle de ses frontières, strictement fermées depuis le début de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Les appels à l’ouverture des frontières se sont alors multipliés pour une reprise normale des liaisons maritimes et totale des vols en faveur de la compagnie algérienne, Air Algérie. Voici ce qu’on doit savoir à ce sujet. 

En effet, la flotte nationale en a fait du chemin depuis la réouverture des frontières aériennes notamment. Le nombre de vols a considérablement augmenté depuis le 28 août dernier. Pour atteindre un total de 32 dessertes aériennes par semaine. C’est suite à une décision officielle des plus hautes autorités dans le cadre d’une reprise graduelle de l’activité aérienne. Le site spécialisé Voyager Dz relate l’information ce dimanche, 12 septembre. 

Cependant, on ne peut pas en dire autant pour la traversée maritime. Cette dernière est toujours suspendue. Et ce, depuis mars 2020. À l’heure actuelle, aucune date n’a encore été communiquée quant à une éventuelle reprise des liaisons maritimes. Le trafic est notamment assuré par Algérie Ferries ainsi que d’autres compagnies maritimes étrangères. Elles se retrouvent dans le flou total. 

Abdelouahab Yagoubi pousse un coup de gueule 

Face à cette situation, de nombreux députés de l’émigration, persistent dans leurs appels pour une réouverture totale des frontières aériennes, maritimes et terrestres. On cite notamment Abdelouahab Yagoubi, membre de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée populaire nationale (APN). 

Ce dernier déclare qu’aucun motif ne justifiait cette fermeture des frontières terrestres ainsi que celles maritimes. C’est en mentionnant, les liaisons maritimes avec les capitales mondiales comme Londres, Montréal, Bruxelles, Genève, Le Caire, Doha, Dubaï. Aussi,  Lille, Metz, Strasbourg, Mulhouse, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Nantes et ainsi de suite. 

Le député avait partagé sur sa page Facebook une publication dans laquelle il regrette ce qu’il nomme la restriction du droit fondamental des Algériens de circuler librement. Il poursuit et conclut en espérant que le gouvernement puisse traiter définitivement ce dossier lors de la réunion du Conseil des ministres.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes