20.7 C
Alger
20.7 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileReprise importation voitures Algérie : les revendeurs qui haussaient les prix sont...

Reprise importation voitures Algérie : les revendeurs qui haussaient les prix sont moqués

Publié le

- Publicité -

Automobile – Après la reprise de l’importation des voitures, une vague de commentaires se moque des revendeurs qui haussaient les prix de ces dernières en Algérie. Ne bougez pas ! Dzair Daily vous en dit davantage dans l’édition de ce mardi, 11 octobre 2022. 

Après la décision de la reprise de l’importation des voitures d’occasion de moins de 3 ans, une vague de commentaires sarcastiques a été déclenchée contre les revendeurs qui augmentaient les prix en Algérie. Si vous voulez connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Effectivement, en raison de la fermeture des importations, plusieurs concessionnaires ont doublé voire triplé les prix des voitures en Algérie. En revanche, après la reprise et la réouverture de l’importation de ces dernières, plusieurs internautes algériens se sont moqués d’eux. Il s’agit là de ce que rapporte Ultra Algeria dans son numéro. 

- Publicité -

En effet, de nombreuses pages Facebook concernées par le domaine de l’achat et la vente de voitures se sont prononcées. Selon eux, ces opérateurs éprouvent un état de frustration et de douleur. Sachant que ces derniers ont refusé, auparavant, de vendre ces bagnoles et ont préféré hausser les prix.

Importation des voitures en Algérie : voici ce qu’en pensent les Algériens

Au fait, la décision prise par le président de la République, concernant le secteur automobile en Algérie, a fait trembler les plateformes et les réseaux sociaux. En particulier sur Ouedkniss où des dizaines de personnes prenaient l’initiative de proposer leurs voitures à la vente avant l’application de cette décision. 

C’est-à-dire la baisse des prix, affirme la susdite source médiatique. En outre, l’un des internautes a suggéré que les Algériens doivent se diriger vers le marché libyen et mauritanien. Et ce, afin d’éviter les courtiers automobiles européens et de monopoliser le marché destiné à l’autre rive de la Méditerranée.

- Publicité -

D’un autre côté, certains internautes craignent que l’euro et le dollar ne connaissent une ascension folle. Et ce, une fois l’application de cette décision. Ce qui signifie que ce que le citoyen gagne en achetant une voiture à un prix raisonnable, il le perdra en échange dans l’achat de devises fortes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -