Reprise des vols internationaux en Algérie : Ce qu’a dit Belhimer

Algérie – Le porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, s’est prononcé sur la reprise des vols internationaux en Algérie. Il a écarté une éventuelle reprise, en soulignant que cette question relève des prérogatives du Comité scientifique.

Le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement, Pr Ammar Belhimer, s’est exprimé, ce lundi 08 février dans un entretien accordé au journal arabophone El Massa, au sujet de la reprise des vols internationaux en Algérie.

En effet, interrogé sur la reprise des vols à l’international de/vers l’Algérie, Ammar Belhimer a laissé entendre que l’éventualité d’une reprise imminente des vols et des liaisons maritimes n’est pas envisagée pour le moment.

Il a souligné, dans ce sens, que la vie des citoyens Algériens est « précieuse », et que l’Algérie « ne veut pas risquer la vie de ses enfants tant qu’elle ne s’est pas totalement débarrassée de la pandémie du Coronavirus ».

En outre, et toujours au sujet de la reprise des liaisons aériennes et l’ouverture des frontières algériennes, le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement a souligné que cette question est une prérogative du Comité scientifique de suivi de la pandémie du Coronavirus Covid-19 en Algérie.

Reprise des vols internationaux en Algérie : Berkani favorable à un passeport sanitaire

En effet, dans un récent entretien accordé au média spécialisé Djalia Dz, le président de l’Ordre des médecines et membre du Comité scientifique, Dr Berkani Bekkat, a souligné qu’en plus des tests PCR négatifs, les voyageurs devront également présenter un passeport sanitaire.

Le spécialiste s’est toutefois montré prudent quant à la délivrance immédiate desdits passeports sanitaires à l’heure actuelle. Selon lui, il serait « un peu précipité » de le faire en ce moment; justifiant cette position par le fait que les vaccins ne sont pas encore disponibles à des quantités satisfaisantes.

Cependant, afin d’accélérer ce processus et entamer une délivrance plus fluide et rapide des passeports sanitaires, il faudrait, selon Dr Bekkat Berkani, assurer la mise en place en Algérie un laboratoire producteur du vaccin Spoutnik V.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes