AccueilGuide VoyagesReprise des vols d’Air Algérie : Le comité scientifique propose

Reprise des vols d’Air Algérie : Le comité scientifique propose

Algérie – Cloués au sol depuis plus d’un an, les avions de la compagnie aérienne nationale devraient bientôt reprendre le chemin des airs. La reprise des vols d’Air Algérie pourrait être envisageable mais sous certaines conditions !

Vers une prochaine ouverture des frontières et reprise des vols en Algérie ? Une hypothétique qui paraît concevable. Pour lutter contre la recrudescence des cas de Covid-19, le gouvernement a interdit tout voyage depuis ou vers un pays situé en dehors du territoire algérien. Mais hélas, cette politique préventive, qui persiste depuis le 17 mars 2020, n’aura pas suffit à faire face à la prolifération du virus virulent. 

En effet, en dépit de la coupure des liaisons aériennes et portuaires, l’Algérie enregistre des cas de variants du Coronavirus. Plusieurs mutants, dont le britannique, nigérian et indien, ont fait leur apparition, ces dernières semaines. Des enquêtes ont permis d’identifier rapidement la source de ces contaminations. 

Tous ces variants sont donc à l’origine des salariés étrangers dans le pays. À l’instar des surnommées anglaise et nigériane, la souche indienne a été rapportée dans la wilaya de Tipaza par une personne de retour du Qatar. Celui-ci, rappelons-le, figure sur la liste des pays à risque d’importation du Coronavirus et de ses mutations. 

Vols en Algérie : Des mesures sanitaires strictes pour les voyages spéciaux 

Effectivement, le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus s’est réuni, ce 09 mars 2021. La réunion s’est inscrite dans le cadre de l’étude des stratégies et besoins sanitaires nationaux. Au préalable, ladite instance a recommandé le durcissement des conditions d’entrée en Algérie pour tout travailleur étranger. 

Afin d’éviter de patauger dans une troisième vague, le Comité préconise notamment l’instauration d’un double dépistage. Cela avant le départ et à l’arrivée sur le sol algérien. L’entité chargée du suivi de la crise sanitaire prône par surcroît une quarantaine obligatoire. 

« Ceux qui viennent d’Asie devraient présenter des PCR de 72 ou de 36 heures. Ils se soumettront à des tests antigéniques à leur entrée à l’aéroport d’Alger. Ils devront aussi observer un isolement de dix jours ». C’est en tout cas ce qu’a révélé le professeur Riad Mahyaoui. Le membre du Comité scientifique s’est exprimé, ce dimanche, dans les colonnes de TSA.   

Il estime que ce sont des méthodes clés. Elles permettront, a-t-il souligné, de ralentir ou d’arrêter la propagation des infections. Toutefois, l’intervenant n’a pas mis sur la table l’éventualité d’une reprise des vols d’Air Algérie. Selon lui, une réouverture des frontières n’a pas sa place dans la conjoncture actuelle. 

Il faut dire que devant une campagne de vaccination qui tarde à redémarrer, il est encore difficile d’envisager une telle possibilité. Le décret temporaire relatif à la fermeture des espaces aériens, maritimes et terrestres n’est donc toujours pas d’actualité. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes