12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
jeudi, 16 mai 2024
- Publicité -
AccueilFootRéponse de la FIFA à la FAF au sujet de Bakary Gassama...

Réponse de la FIFA à la FAF au sujet de Bakary Gassama : ce qu’il faut savoir

Publié le

- Publicité -

Foot – Après une longue période d’attente, la Fédération algérienne de football (FAF) a reçu une réponse à son recours déposé auprès de la FIFA contre l’arbitre gambien Bakary Gassama. Nous la décortiquons pour vous dans la suite de notre édition du 7 mai 2022. 

C’est le feuilleton qui défraie actuellement la chronique. Tout a commencé le 31 mars dernier. C’était quand l’instance dirigeante du football algérien avait saisi la structure dirigée par Infantino à l’effet de faire rejouer le match Algérie – Cameroun entaché par les décisions controversées du directeur de jeu. Après plus d’un mois, la FIFA a livré sa réponse au recours de la FAF dans lequel elle s’estime lésée par Gassama. 

L’affaire du duel ayant opposé la sélection algérienne à celle camerounaise le 29 mars dernier semble connaître son épilogue. Il s’inscrivait, faut-il le rappeler, dans le cadre des barrages retour du Mondial de la FIFA, Qatar 2022™.

- Publicité -

Le dénouement de l’affaire est favorable au clan camerounais, aux dépens des supporters algériens, qui n’ont eu de cesse de dénoncer l’arbitrage mené par le referee de 43 ans, coupable N°1, selon eux, de l’élimination de l’Algérie. 

Comme nous l’avons en effet déjà indiqué, la Fédération algérienne de football (FAF) a publié, ce samedi vers 1 h 00, un communiqué faisant état d’une réponse de la Commission d’arbitrage de la FIFA.

Certes, ce dernier n’indique pas clairement quelle décision a été prise dans le dossier Gassama. Mais il fait savoir en termes à peine voilés que l’organe chargé des litiges arbitraux n’a rien trouvé à redire sur le comportement de l’accusé. 

- Publicité -

Affaire ALG – CAM : explications sur le dernier retour ambigu de la FIFA 

Aucune des preuves techniques censées illustrer les bévues commises par Bakary Gassama n’a visiblement convaincu la FIFA à aller dans le sens de Charaf-Eddine Amara et compagnie. « Nous regrettons que, selon votre appréciation, les décisions des arbitres aient pu influer négativement sur le cours de la rencontre. Nous avons pris bonne note des éléments de votre courrier ».

Il s’agit là de ce qu’a écrit, d’emblée, la faîtière du ballon rond mondial à la FAF. Plus déconcertant encore, la structure de Gianni Infantino rejette l’existence d’une anomalie ou quelconque panne au niveau de la VAR. Celle mise en place lors du match retour Algérie – Cameroun.

« Nous pouvons d’ores et déjà vous garantir que l’ensemble des incidents survenus pendant le match ont été examinés avec soin par les deux arbitres « vidéo », conformément aux Lois du Jeu et du protocole d’assistance vidéo à l’arbitrage ». 

C’est ce qu’on peut encore lire dans le courrier en question. En d’autres termes, la Commission des Arbitres ne remet pas en cause la prestation de l’homme en noir Bakary Gassama.

Conséquemment, la probabilité de faire rejouer le second acte entre les Algériens et les Camerounais est très faible, à moins que la FAF n’ait recours au Tribunal arbitral du sport (TAS), tel qu’elle disait prévoir de faire en cas d’une réponse négative à sa plaidoirie…

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -