Rentrée universitaire en Algérie : Le ministre de l’Enseignement s’exprime

Algérie – Le ministre de l’Enseignement supérieur adresse une lettre de remerciement à la famille universitaire. Voici le contenu de la lettre rapportée par Algérie 360.

En effet, c’est dans une lettre adressée spécialement à la famille universitaire ce dimanche 23 août (date prévue pour la reprise universitaire) que le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane évoque la rentrée universitaire en Algérie, et souhaite aux étudiants et professeurs une bonne reprise

Tout d’abord, le premier responsable de l’enseignement supérieur en Algérie s’est exprimé sur ladite situation inédite; qui a bouleversé la continuité naturelle des activités pédagogiques; causant un subit long arrêt de cinq mois.

Dans la même lettre, Benziane n’a pas manqué de prévenir la famille universitaire dans son ensemble; que cette reprise des études assurera notamment la qualité d’enseignement de l’année universitaire 2020/2021 et celles à venir. C’est pourquoi selon lui; toute personne ayant mis le pied à l’enceinte d’une université; est dans l’obligation de respecter le protocole mis en place.

L’expéditeur a saisi cette occasion de reprise/rentrée universitaire en Algérie pour remercier les centres de recherche et les laboratoires des universités; qui ont contribué activement à la lutte contre le Coronavirus. Il les encourage par la suite, à continuer dans la même voie afin de promouvoir la recherche scientifique pour répondre aux besoins de la société algérienne. En sus, le ministre n’a pas oublié le corps médical, ainsi que tout le peuple algérien dans sa lettre. En effet; il a tenu a les remercié tous pour leur courage « exceptionnel », pour reprendre ses dires. 

Enseignement à distance : Un de-confinement efficace en Algérie

 À cet égard, le ministre, dans sa lettre, a mis en exergue les efforts déployés par les établissements supérieurs dans le but de préserver la relation efficace entre les trois sommets du triangle pédagogique didacticien ; le savoir ; l’enseignant et l’apprenant. En effet, à l’aube de cette nouvelle ère numérique mais pandémique aussi, les dispositifs d’enseignement à distance (EAD) via les plateformes numériques ont grandement permis d’achever une partie des programmes. Et ce, malgré les différentes difficultés rencontrées, liées principalement aux problèmes de connexion à l’échelle nationale. 

Certes, l’arrivée de la pandémie du Coronavirus a complètement bouleversé la donne, et notre monde tel que nous le connaissons; a changé radicalement. Mais l’université algérienne dans son ensemble, indique le ministre, a pris conscience des nombreux avantages que cette méthode pédagogique et elle s’ouvre à repenser à l’adoption de ce type d’outils fertiles. 

 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes