L'Étudiant

Rentrée universitaire en Algérie 2020 : Les instructions de Tebboune

1
rentrée universitaire Algérie 2020
S'abonner :

Algérie – Dans un récent communiqué du Conseil des ministres, le président de la République a annoncé de nouvelles réformes concernant la rentrée universitaire 2020-2021. 

Abdelmadjid Tebboune a fait savoir dans un communiqué de la réunion périodique qu’il a présidé par visioconférence le dimanche 9 août 2020; que la rentrée universitaire 2020-2021 en Algérie sera séparée par les mesures d’achèvement de l’année précédente et marquée par de nouvelles initiatives. Celles-ci visent à améliorer le secteur universitaire et à l’adapter à la conjoncture sanitaire actuelle; indique le journal électronique Algérie Presse Service.  

À cet effet, le chef de l’État a donné des instructions au Premier ministre sur les réformes amélioratives qui concernent la rentrée universitaire 2020- 2021. Cette dernière doit être en adéquation avec la condition sanitaire en Algérie. C’est pourquoi la reprise des cours se fera donc; de manière graduelle avec l’évaluation de la situation sanitaire sur le terrain. Aussi, les prestations octroyées aux étudiants se verront meilleures; surtout dans la qualité de l’hébergement; et du transport, qui connaîtra, selon le président de la République, des solutions plus diverses. 

Enfin, les formations pour le Master et le Doctorat seront moins sélectives et plus ouvertes aux étudiants désirant gravir les échelons des études supérieures. Le président de la République compte également, promouvoir l’enseignement à distance; si les moyens technologiques et satellitaires nationaux sont favorables, rapporte la même source. 

Le ministre de l’Enseignement supérieur appelle les syndicats à préparer la nouvelle rentrée universitaire 2020-2021 

Le ministre de l’Enseignement et de la recherche scientifique a demandé aux représentants du syndicat de prendre de nouvelles mesures pour préparer la rentrée universitaire 2020-2021; et de clôturer la précédente. Ces derniers sont appelés à fournir des propositions amélioratives; qui contribueront au bon déroulement de la rentrée universitaire, mentionne l’APS. 

Ainsi, un protocole qui contiendra les réformes nécessaires, sera mis en vigueur; afin de préserver la santé des étudiants, des enseignants et de tout le personnel de l’université; en cette période exceptionnelle de pandémie. Le ministre s’est également prononcé sur de nouvelles démarches qui visent à « améliorer les conditions de travail et à développer ses outils; à travers la consolidation des opérations de formation continue; de recyclage et de sessions de perfectionnement » note la même source. 

Rappelons par ailleurs, que la reprise des cours est prévu pour le 23 août 2020; les étudiants sont appelés au respect méticuleux des gestes barrières et du port du masque obligatoire

Article recommandé :  Algérie : Chitour met fin à la polémique sur l’enseignement en Anglais

Colonisation: Français refusant que la France fasse des excuses à l’Algérie

Article précédent

Le baiser de Riyad Mahrez et Taylor Ward divise les Algériens

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Le covid 19 ne cesse de nous interpeller sur toutes nos faiblesses , c’est ainsi que l’occasion se présente pour améliorer bien des secteurs. Mais osez s’adresser aux syndicats afin d’apporter des solutions , c’est une approche purement “demagogique” afin de les soudoyer. Les véritables acteurs sont les professeurs , les membres du CNES et les responsables d’établissements ( doyens et recteurs) .
    Les conditions de vie des étudiants ne peuvent s’ameliorer que si on augmente la bourse à hauteur de 18 000 DA / mois en leur faisant payer les repas de meilleure qualité ainsi que les chambres en meilleur état. Le ticket à 1,20 DA c’est à bannir , car le budget exorbitant alloué à la restauration ne reflète pas la qualité des repas. L’étudiant aura à payer son repas. C’est ainsi que ce budget doit être réorienté vers des bourses d’étudiants plus conséquentes. En lui attribuant une bourse conséquente , on apprend à l’étudiant une responsabilité qu’il n’a jamais acquise. Il sera seul maître de ses dépenses.
    Quant à la nouvelle année universitaire , les cours magistraux en amphi avec 200 à 300 étudiants sont à éviter. Les emplois du temps doivent être très bien réfléchis.

Comments are closed.