Rentrée universitaire 2022 en Algérie : tout ce qu’il faut savoir

Algérie – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Benziane Abdelbaki, a donné les instructions nécessaires pour garantir une rentrée universitaire 2022 en toute sécurité.

En effet, lors d’une rencontre avec les partenaires sociaux et les associations estudiantines, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Benziane Abdelbaki en l’occurrence, a donné une série d’instructions qui serait nécessaire pour bénéficier d’une rentrée universitaire sécurisée en ces temps de pandémie, pour cette année 2022 en Algérie. C’est ce que rapporte Le Soir d’Algérie, ce mardi 07 septembre 2021.

Dans le détail, il est à noter que le secteur de l’enseignement supérieur fait naturellement face à cette crise sanitaire. Et ce, pour la deuxième année consécutive. De ce fait, plusieurs mesures ont été mises en place dans le but de protéger tout un chacun. Mais aussi de réussir la rentrée universitaire qui est prévue pour le 03 octobre prochain.

Dans ce sens, le premier responsable du secteur a fait part des remaniements qui ont été apportés dans ce cadre. Il a précisé au cours de cette réunion que 1.655 postes budgétaires ont été ouverts pour les enseignants maîtres-assistants. Pour ce qui est des enseignants assistants hospitalo-universitaires, 429 postes ont été ouverts à leur profit.

Rentrée universitaire 2022 en Algérie : le ministre annonce les changements 

En outre, Benziane a indiqué que ses services se sont notamment penchés sur le problème de l’hébergement. Ainsi, ils ont mis, durant l’année en cours, 220 logements de fonction à disposition des travailleurs. De plus, 120 autres seront livrés avant la fin de 2021. Cela, en ce qui concerne les wilayas de Tamanrasset et Adrar.

Cela dit, le même locuteur a souligné le fait que le secteur doit se confronter à nouveau à la situation sanitaire. Celle marquée par la pandémie de la Covid-19. De ce fait, comme pour les trois autres cycles de l’éducation nationale, un protocole spécial a été mis en place. C’est par les autorités compétentes.

Par ailleurs, le ministre a ordonné aux différents responsables des établissements universitaires de passer à la vitesse supérieure. Et ce, en ce qui concerne la campagne de vaccination. Elle est menée dans ce secteur. D’autant plus qu’une plateforme numérique a vu le jour. Elle sert à suivre de près cette opération.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes