AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire en Algérie : Des syndicats refusent d'enseigner le samedi

Rentrée scolaire en Algérie : Des syndicats refusent d’enseigner le samedi

Algérie – Alors que le ministère de l’Éducation Nationale s’est entretenu, à propos de la rentrée scolaire, avec les syndicats et les partenaires sociaux du secteur, ces derniers s’opposent d’une manière catégorique à l’enseignement le samedi. 

À la lumière du Coronavirus, le secteur de l’Éducation en Algérie, et par extension la rentrée scolaire 2020 – 2021 n’échappent pas aux conséquences de la pandémie, d’ailleurs, le ministère de l’Éducation Nationale tente de trouver un terrain d’entente avec les syndicats; qui refusent d’enseigner durant le week-end, notamment le samedi. Cela dit, fixer la date de la rentrée scolaire et les mesures à tenir dans les établissements, est actuellement au centre des préoccupations de la tutelle.

C’est en effet ce qu’a rapporté le média arabophone Echorouk Online, dans son édition de ce 30 septembre. La proposition établie le 27 septembre dernier lors de la réunion conclue entre les membres du département d’Ouadjaout et les partenaires sociaux du secteur de l’Éducation; à savoir enseigner le samedi afin de permettre à dix (10) millions d’élèves inscrits dans les sièges scolaires de reprendre les cours dans des conditions sûres; n’est pas du goût des syndicats qui exigent le maintien de cinq (05) jours d’études et de deux (02) jours de week-end.

Voici les propositions de certains syndicats

Selon notre source les partenaires sociaux du secteur de l’Éducation Nationale ont convenu qu’il était important d’exploiter d’une manière rationnelle et équitable les enseignants inscrits sur les listes d’attente; dont l’obtention du concours de recrutement d’enseignants s’est faite en 2017 et 2018. Et ainsi leur accorder des postes, selon le besoin national requis et assurer de ce fait une rentrée scolaire réussie; a souligné le même média.

Pour leur part les membres du Conseil des enseignants des lycées Algériens (CELA); ont estimé que le retour des élèves aux bancs scolaires devrait intervenir au plus tard à la mi-octobre; soit dès l’achèvement de la correction de l’examen du baccalauréat de la session de septembre 2020. Pour ce qui est de l’Union nationale des personnels de l’Éducation et de la Formation (UNPEF); celle-ci a insisté sur l’importance d’appliquer et de respecter la distanciation physique. Ce qui ne peut être réalisé sur le terrain qu’en divisant les élèves en groupes; ont suggéré les membres de l’UNPEF.

D’autre part, le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) a appelé le ministère à organiser une rentrée scolaire progressive. Ainsi que d’annuler la sortie des élèves dans la cour de récréation. De plus, le SNTE a proposé de réduire le programme académique et de n’en garder que l’essentiel; suggérant également la limitation de l’heure de cours d’une heure à 45 minutes au collège et au secondaire, et de 45 minutes à 30 minutes au primaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes