AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2022 en Algérie : vers le retour à l'emploi du...

Rentrée scolaire 2022 en Algérie : vers le retour à l’emploi du temps ordinaire ?

Éducation – Après l’annonce de la date officielle prévue pour la prochaine rentrée scolaire en Algérie, le mystère règne sur le retour à l’emploi du temps ordinaire. Retrouvez la réponse à cette interrogation dans ce passage du 29 août 2022.

Les écoliers et les parents savent enfin la date de la rentrée scolaire au titre de l’année 2022 / 2023. Néanmoins, la reprise des études suscite encore beaucoup d’interrogations. Notamment en ce qui concerne le maintien de l’emploi du temps partiel pour cette rentrée scolaire en Algérie, ou plutôt le retour vers le planning ordinaire.

À cet effet, le ministre de l’Éducation nationale s’est entretenu avec la Fédération nationale des associations des parents d’élèves et l’Union nationale des parents d’élèves. Et cela, afin de dresser les lignes directrices de la prochaine rentrée sociale. C’est alors que les représentants des parents d’élèves ont suggéré de reprendre l’emploi du temps ordinaire.

Toutefois, se relancer dans le système éducatif appliqué avant la crise épidémiologique liée au coronavirus tient compte d’une autre partie. En effet, la présidente de la susdite fédération a souligné, lors de sa déclaration au quotidien arabophone Ennahar, que le recours à l’enseignement normal de nouveau relève principalement de la décision du Comité Scientifique.

Les représentants des parents d’élèves s’expriment au sujet du poids du cartable

Par ailleurs, la même locutrice a révélé que la rencontre avec le ministre de l’Éducation a été l’occasion de faire le point sur différents éléments relatifs au sujet de la rentrée scolaire. Cela concerne, entre autres, la question du poids du cartable.

Dans le détail, Khiar Djamila, à la tête de la fédération nationale des associations des parents d’élèves, a affirmé que le poids du cartable présente une préoccupation majeure pour le département de Abdelhakim Belabed. Le ministre a d’ailleurs donné des instructions pour mettre en place des tiroirs au niveau des établissements scolaires.

Dans ce même sillage, l’Union nationale des parents d’élèves a fait savoir que les écoliers auraient un exemplaire du manuel gratuit. Celui-ci sera utilisé au sein de l’établissement scolaire. En revanche, les élèves utiliseraient les livres scolaires achetés par eux même à la maison, pour réviser les leçons.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes