AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2022 en Algérie : voici pourquoi le Cnapeste demande le...

Rentrée scolaire 2022 en Algérie : voici pourquoi le Cnapeste demande le report

Algérie – Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Éducation (Cnapeste) réclame le report de la rentrée scolaire 2022. On vous explique, ce mardi 17 août, les raisons qui motivent cette prise de position.

En effet, le ministère de l’Éducation nationale a déjà fixé la date en question. Néanmoins, de nombreux syndicats de l’Éducation ont manifesté souhaitent le report de la rentrée scolaire 2022 en Algérie. C’est à l’instar du Cnapeste qui a demandé un report de quinze (15) jours de la rentrée scolaire en Algérie. On vous expose dans les lignes qui suivent les paramètres derrière la revendication du Cnapeste.

Effectivement, Messaoud Boudiba qui n’est autre que le porte-parole du syndicat susmentionné s’est exprimé à ce sujet. Cela lors de son intervention sur la chaîne télévisée Lina TV. Dans son discours, le responsable est revenu sur la raison principale derrière la demande du report de la rentrée scolaire. Selon lui, le Cnapeste a réclamé cela afin d’assurer l’achèvement des préparatifs pour le succès de la rentrée scolaire.

Ainsi, le syndicaliste a indiqué que le ministère doit être prêt pour accueillir les élèves dans de bonnes conditions. Cela dépend d’un facteur essentiel, a-t-il précisé. Il est question des circonstances du travail des enseignants. Alors, la tutelle est appelée à combler le déficit d’enseignants, a ajouté Messaoud Boudiba. 

D’autant plus que plusieurs établissements scolaires ont rencontré des difficultés, en raison du manque en postes budgétaires. Cela, tout au long de l’année scolaire 2020-2021, a-t-il dit. « Des conditions de travail extrêmement pénibles au détriment de l’enseignant », soutient le syndicaliste. Messaoud Boudiba a indiqué que le déficit des postes a engendré une pression terrible sur les professeurs. Surtout, avec la conjoncture actuelle.

Autres points mis en exergue par le syndicaliste

Par ailleurs, cette pression a pesé négativement sur la santé physique du personnel éducatif. Selon la même source, plusieurs travailleurs du secteur de l’éducation ont été contaminés par le virus à couronne. Cela, depuis la reprise des cours l’année dernière. Il s’agit toujours des déclarations du syndicaliste faites au média arabophone susmentionné.

Il est à noter que si la pandémie de la Covid-19 persiste en Algérie, il serait très probable qu’on assiste à un retard de la rentrée scolaire. Ce serait pour protéger les élèves ainsi que les enseignants. C’est de toute manière ce qu’a indiqué Zoubir Rouina, le porte-parole officiel du Conseil des enseignants des lycées algériens (CELA).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes