AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2022 Algérie : nouvelles conditions de recrutement des enseignants contractuels

Rentrée scolaire 2022 Algérie : nouvelles conditions de recrutement des enseignants contractuels

Algérie – Le ministère de l’Éducation nationale a inclus de nouvelles conditions de recrutement pour les enseignants contractuels. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

En fait, la rentrée scolaire 2022 – 2023 va connaître plusieurs changements. Principalement par rapport à l’adoption de l’enseignement de la langue anglaise au cycle primaire. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation nationale a mis en place de nouvelles conditions de recrutement pour les enseignants contractuels en Algérie. Et ce, dans toutes les spécialités.

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 5 septembre 2022.  En effet, il s’agit de l’inclusion du critère géographique dans la désignation des enseignants. Dans le détail, ledit critère permet d’éviter de tomber dans une crise du logement, d’une part. Et d’accorder des opportunités d’emploi au plus grand nombre possible d’instituteurs, d’une autre part.

Tout en respectant l’égalité des chances entre eux. Par rapport aux postes qui étaient vacants la dernière année et qui demeurent inchangés cette année, les enseignants contractuels qui y travaillaient sont automatiquement nommés. D’ailleurs, ceux-ci seront nommés aux postes vacants à la rentrée. Cela concerne les enseignants qui ont perdu leur poste précédent.

Notamment, pour des raisons liées au retour d’un éducateur à sa position d’origine, que ce soit après l’expiration d’une période de mise en disponibilté ou d’un congé de maladie de longue durée… On notera que le critère géographique doit être également respecté dans ce cas. 

Rentrée scolaire 2022 : vers la réception de nouveaux établissements scolaires

À l’approche de la rentrée scolaire, le sujet de la surpopulation des établissements scolaires refait surface ! En effet, le département de Hakim Belabed a déjà annoncé l’annulation du système de regroupement. Suite à la diminution du nombre des cas atteints par la Covid-19. À cet effet, les directeurs des écoles sont dans une course contre la montre. 

Dans le détail, ceux-ci ont entamé une série de réunions avec le Comité d’établissements des institutions centrales. En vue de discuter le dossier de réception des nouvelles structures. Notamment, pour ce qui est des nouveaux établissements scolaires ou les nouvelles classes qui ont été programmés par le même ministre. En tout cas, il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Echorouk

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes