AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2022 Algérie : 4 raisons derrière le retard

Rentrée scolaire 2022 Algérie : 4 raisons derrière le retard

Éducation – Le flou total autour de la date de la rentrée scolaire en Algérie pour l’année scolaire 2022-2023 rend les parents anxieux. Voici les 4 raisons derrière ce retard. Retrouvez toute l’actualité à ce sujet dans la suite de cet article du 20 août 2022. 

En effet, à l’approche du mois de septembre, les enseignants et parents d’élèves se renseignent sur la date de la rentrée scolaire en Algérie pour cette année 2022-2023. Chose importante pour les foyers qui planifient la fin des vacances, mais surtout la reprise scolaire. En fait, plusieurs dates ont déjà été annoncées sur les réseaux. Sauf qu’aucune d’entre elles n’a été jusque-là confirmée par l’organisme concerné.  

Le ministère de l’Éducation a, de son côté, appris, mercredi, que les enseignants reprendront leur travail le mercredi 31 août. Cependant, le même ministère a manqué de mentionner la date de la reprise des élèves. Les syndicats autonomes du secteur de l’éducation se sont empressés de fixer une date de rentrée des élèves. Celle-ci ne dépassera pas la date du 5 septembre prochain.

Étant donné que l’inscription des enseignants au niveau de leurs établissements d’enseignement reste étroitement liée à l’entrée des apprenants. À cet effet, Boualem Amoura, président du syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF) s’est exprimé à ce sujet à Echorouk

Rentrée scolaire en Algérie : les différentes raisons de ce retard 

Effectivement, il avance, entre autres, que la publication du calendrier de reprise des employés de l’administration et des enseignants, sans fixer de date pour la rentrée à l’école, a conduit à l’escalade de la rumeur de manière très frappante. Par ailleurs, il explique ce retard par le manque de préparation du département de Belabed de la prochaine rentrée scolaire.

À cela s’ajoute, les préoccupations du ministère sur la réalisation de nouvelles écoles afin de régler le problème de la surcharge au niveau de certaines wilayas. En plus de la crise d’eau au niveau des écoles et sa maintenance. 

En attendant, les entités concernées ainsi que les parents d’élèves réclament, toutefois, une rentrée non précipitée. Afin que les élèves retrouvent le chemin de l’école dans les meilleures des conditions. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes