AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2021 en Algérie : Voici les prix des livres...

Rentrée scolaire 2021 en Algérie : Voici les prix des livres scolaires

Algérie – Ce dimanche 30 août, l’Office national des publications scolaires (ONPS), a rendu public, les nouveaux prix des livres scolaires du cycle primaire valables pour la rentrée scolaire 2020-2021. Désormais les parents savent combien vont-ils devoir débourser pour assurer à leurs enfants-élèves la possession des manuels.

Le ministère de l’Éducation nationale a en effet, et via ses directions dans les diverses wilayas d’Algérie, distribué une liste, sur laquelle figurent les prix, des livres destinés aux élèves du primaire pour la rentrée scolaire 2020-2021. C’est de cette manière que les parents d’élèves découvrent combien leur coûteront ces manuels scolaires.

Le département ministériel dirigé par Mohamed Ouadjaout a indiqué que le prix de vente du livre est spécifié ; et que le prix apparaissant sur la couverture n’est pas pris en considération. C’est-à-dire que c’est celui se trouvant sur la liste envoyée par le ministère de l’Éducation nationale qui est en vigueur.

Voici la liste, rédigée en deux langues (français et arabe) des livres avec les prix. Là où on découvre le prix du livre de chaque matière scolaire par niveau.  De la première année primaire (1e AP) ; jusqu’à la cinquième année primaire (5e AP) ; classe d’examen pour passer au cycle suivant ; celui moyen en l’occurrence. Des épreuves qui, cette année rappelons-le, ont vu leur annulation pour cause de crise sanitaire.

rentrée scolaire 2021 algérie

Alléger le cartable : Des fiches de cours pour les élèves du primaire ?

Il convient de rappeler par ailleurs que dans la dernière rencontre gouvernement-walis, qui s’est déroulée le 12 août dernier, on a traité de la rentrée scolaire à nos portes. Parmi les sujets reliés à cette thématique, se dresse la question du poids des manuels scolaires. Pour Abdelmadjid Tebboune, il s’agit d’une affaire de santé publique à prendre au sérieux.

Différents acteurs du secteur revendiquent l’assouplissement du programme scolaire. Le ministre de l’Éducation a fait état d’une coopération, à différents niveaux, en cours actuellement ; pour permettre d’alléger le cartable des élèves algériens. Le recours à des fiches de cours, en particulier pour les écoliers (primaire) semble être une piste exploitable et une option prometteuse. C’est en tout cas ce que plaide une grande partie des enseignants.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes