AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2021 en Algérie : report, enseignement le week-end.. ce qu'il...

Rentrée scolaire 2021 en Algérie : report, enseignement le week-end.. ce qu’il faut savoir

Algérie – Suite à une réunion avec les syndicats du secteur éducatif, le ministre de l’Éducation nationale a mis au clair certains points à propos de la rentrée scolaire 2021. Découvrez-les ci-dessous, dans cette édition du 12 août 2021.

En effet, le président de l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef), Sadek Dziri, a déclaré à Echorouk, qu’une réunion s’est tenue entre le ministre de l’Éducation nationale et les syndicats du secteur. Le ministre a éclairci certains points quant à la rentrée scolaire 2021 en Algérie prévue pour le 07 septembre prochain.

La décision finale du report de la rentrée scolaire revient au Comité scientifique. Seule la situation sanitaire pourra déterminer si la rentrée scolaire 2021 est maintenue ou reportée. D’après ce qu’a révélé le syndicaliste, la rentrée scolaire sera sûre et sans danger si le personnel du secteur éducatif est vacciné.

D’ailleurs, l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation a pris l’initiative de sensibiliser les employés du secteur de l’éducation à la nécessité du vaccin. L’intervenant a également appris que le ministre Belabed a maintenu le système pédagogique de l’année passée. À savoir, le système des groupes appliqué en classe.

Les groupes d’élèves allégés se relaieront sur les cours et auront une séance d’une heure au lieu de 45 minutes. Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé que les enseignants n’auront pas à travailler les jours de week-end. Il a émis l’interdiction d’enseigner le samedi.

Le recrutement des enseignants

Les syndicats indépendants de l’enseignement ont demandé l’augmentation de la bourse d’aide scolaire. Ils réclament une augmentation de 70 % en attendant de trouver une solution au problème du pouvoir d’achat.

Le syndicaliste et ses compagnons ont demandé de recruter afin d’alléger la pression sur les enseignants. Cela en donnant la priorité en matière de recrutement aux diplômés des Écoles normales supérieures (ENS) et en programmant un concours national.

D’après l’intervenant, les syndicats ont interpellé le ministre afin d’allouer un budget supplémentaire. C’est dans le but d’acheter des concentrateurs d’oxygène pour les structures de santé du secteur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes