AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRentrée scolaire 2020 / 2021 en Algérie : Les détails du protocole...

Rentrée scolaire 2020 / 2021 en Algérie : Les détails du protocole sanitaire

Algérie – Le membre du Comité scientifique du suivi du coronavirus, Covid-19, en Algérie, Pr Riad Mahyaoui, livre les détails du protocole sanitaire élaboré à l’adresse du personnel et des usagers des écoles en prévision de la rentrée scolaire 2020-2021.

Au lendemain de la fixation officielle de la date de la rentrée pour l’année scolaire 2020-2021 en Algérie, le Pr Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique du suivi de l’évolution de l’épidémie dans notre pays a présenté l’exposé détaillé du protocole sanitaire mis au point dans l’optique d’un retour sécurisé des élèves sur les bancs de l’école.

C’est dans un entretien au site d’information Tout Sur l’Algérie – TSA; mis en ligne hier 5 octobre, que le médecin a dévoilé; point par point, le protocole sanitaire censé protéger les enseignants; et leurs élèves sous réserves d’application scrupuleuse des différentes règles de conduite; qui le composent, d’après les propos du professeur. La rentrée scolaire, rappelons-le, est prévue pour le 21 octobre pour le primaire; et le 4 novembre pour le collège et le lycée.      

« Il ne faut pas qu’il y ait un goulot d’étranglement à l’entrée des écoles »; prévient donc le spécialiste en guise d’introduction à la présentation du protocole en question; qui s’entame avant même de pénétrer carrément dans l’établissement. « Il faut que ça soit fluide », ajoute-t-il. Par la suite, il stipule que « les marquages au sol doivent être partout ».

Pour résumer cet élément, Mahyaoui clame simplement que « la distanciation physique doit être respectée ». Prochaine étape, l’intérieur des salles. « Pas plus de vingt élèves par classe en respectant la distanciation »; explique l’interlocuteur de TSA. « Le port du masque est obligatoire chez les tous petits et les enseignants », précise-t-il.

Tout enfant fiévreux ou tousseux doit être déclaré, selon Mahyaoui

Le médecin fait remarquer qu’« on sait maintenant que c’est les grands; qui contaminent les petits ». Par conséquent, on doit « faire très attention, être très vigilant; notamment pour les moins de onze ans », met en garde le membre du Comité scientifique. Ces derniers « sont dans les cours; qui ne respectent pas beaucoup la distanciation; parce qu’ils ne savent pas comment ça se passe ».

En fait, « le nombre d’élèves est divisé en deux; et jamais on aura 100% des élèves dans une classe ». C’est-à-dire « qu’on aura 50% à la fois, soit le matin et l’après-midi, soit un jour sur deux ». C’est ce que le professeur en médecine indique au journal électronique. Cette séparation des classes en deux groupes; ainsi que l’emploi du temps raccourci servent à ce « qu’il n’y ait pas beaucoup de monde dans les écoles ».

Alors, « tout le monde doit être vigilant »; avertit encore Riad Mahyaoui. Celui-ci poursuit en soulignant que « tout cas suspect doit être déclaré; parce qu’il y a des contrôles médicaux dans les écoles ». De plus, « même les familles devraient déclarer aux écoles si jamais leur enfant fait de la fièvre ». L’orateur signale que cela empêchera leur venue « à l’école avec de la fièvre, de la toux ou autre chose ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes