AccueilÉconomieVotre ArgentRentrée 2022 - 2023 : hausse des prix des livres scolaires ?...

Rentrée 2022 – 2023 : hausse des prix des livres scolaires ? Le ministre s’exprime

Éducation – À l’approche de la rentrée scolaire 2022 – 2023, les parents se soucient de la hausse des prix des affaires, dont les livres scolaires. Dzair Daily rapporte pour vous la réponse du ministre à ce propos dans l’édition de ce mardi, 9 août 2022. 

En effet, à l’approche de la rentrée 2022 – 2023, les prix des affaires scolaires connaissent une hausse horrible, suivie d’une rumeur concernant la possibilité de l’augmentation des prix des livres scolaires. C’est donc pour cela que Belaabed a tenu à s’exprimer. Il a, de ce fait, démenti cette rumeur. Il s’agit là de ce que rapporte La Patrie News dans son quotidien.

Effectivement, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belaabed, a nié toute augmentation des prix des livres scolaires. Et ce, dans une déclaration aux médias. Tout en assurant aux parents que l’État n’a prévu aucune augmentation à ce sujet. « C’est vrai qu’il y a des rumeurs et des discussions sur des hausses de prix. Mais je vous assure que rien de tout cela n’est vrai », précise le ministre.

Belaabed a ajouté que malgré les augmentations enregistrées des prix du papier, l’Office national des Publications scolaires (ONPS) adopte les mêmes prix. Et ce, malgré le fait qu’il s’agit d’une institution commerciale. En revanche, cette dernière est affiliée au ministère de l’Éducation nationale et met en œuvre la politique de l’État algérien.

Flambée des prix : la rentrée scolaire sera difficile pour les parents

En effet, les prix des affaires scolaires ont connu une augmentation sans précédent. Celle-ci ne peut absolument pas passer inaperçue puisqu’on parle ici d’une augmentation de 300 % par rapport aux prix de l’année dernière. Une dure réalité pour les parents. Cependant la raison principale des flambées des prix revient à l’augmentation du prix du papier.

C’est donc pour cela que les prix des cahiers ont doublé, voire triplé cette année. Plus encore, le retard dans l’octroi des licences d’importation a notamment été une raison dans l’augmentation des prix. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes