Renault : le prix de la voiture Symbol importée moins cher que celle produite en Algérie ? 

Automobile – Contrairement aux espérances des citoyens, la voiture Symbol montée en Algérie par la filiale algérienne du constructeur français Renault, se commercialise à un prix plus cher que celle importée de l’étranger.

La filiale algérienne du constructeur automobile français Renault a repris son activité de montage, depuis le mois de mai. Il a dévoilé, de ce fait, les prix des véhicules neufs montés dans notre pays. Comme dit la tradition, les consommateurs en Algérie s’attendaient à ce que le prix de la voiture d’une fabrication algérienne, à l’instar de Symbol, soit moins cher que celle importée. Néanmoins, les choses ont pris une autre tournure.

Effectivement, les automobilistes guettaient avec impatience le retour effectif de la construction automobile en Algérie. Cela afin de pouvoir acquérir un véhicule fabriqué dans notre pays, à un prix abordable. Toutefois, à l’inverse des attentes, le prix de la voiture Symbol produite à l’usine Renault d’Oran semble plus élevé. Et ce, par rapport à la même voiture importée. C’est ce qu’a rapporté le média Sayarat Live et que nous relayons ce 17 juillet 2021.

Selon le média spécialisé, Renault Symbol algérienne a une valeur supplémentaire de huit (08) millions de centimes. Et ce, en comparaison avec le prix du même modèle importé de l’étranger. Ce qui est paradoxal. En effet, elle se vend, au prix de 268 millions de centimes. Il s’agit du prix proposé par les concessionnaires automobiles. 

Le prix de la voiture Symbol importée de l’étranger

On parle ici du modèle doté d’un moteur de 1.6 litre et d’une capacité de 80 chevaux. C’est ce que mentionne la même source. D’autre part, la Symbol importée vaut un prix de 260 millions de centimes. Il est question de la version avec moteur 1.6 litre, d’une puissance de 100 chevaux. Il s’agit des prix relayés par la même source médiatique. Une situation totalement inédite dans l’histoire du marché automobile algérien.

Pour mémoire, le constructeur français Renault a entamé, au mois de mai, l’assemblage de 4.600 unités. Cela au niveau de l’usine située à Oued Tlelat, dans la wilaya d’Oran. La relance temporaire de son activité est intervenue suite au dédouanement des kits SKD. Ces derniers étaient bloqués dans les ports, pendant plus d’une année.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes