21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieRelance de l’investissement étranger en Algérie : Ce que propose Mesdour

Relance de l’investissement étranger en Algérie : Ce que propose Mesdour

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’économiste Fares Mesdour s’exprime au sujet de l’impact de l’investissement étranger dans la relance économique du pays et propose des solutions pour attirer ces investissements en Algérie, lors d’une intervention sur une chaîne télévisée.

En effet, intervenant sur la chaîne Beur TV, ce jeudi 11 mars 2021, l’expert en économie, Fares Mesdour propose les solutions adéquates pour attirer l’investissement étranger en Algérie et revient sur son impact dans la relance économique du pays, suite aux conséquences de la crise sanitaire.

Dans le détail, le spécialiste estime que si l’Algérie veut recevoir les investisseurs, avant toute chose, il faudra penser à mettre en place une organisation. Comme il le précise, cette organisation ou ministère de l’investissement étranger être chargé de traiter toutes les offres venant de pays étrangers.

- Publicité -

De plus, il indique que le pays doit s’ouvrir encore plus vers l’extérieur, en organisant des évènements et des salons. Mais aussi des rencontres, pour promouvoir les intérêts économiques de l’Algérie. Un lien de proximité avec des opérateurs des quatre coins du monde, pourrait être le point décisif de toute relation commerciale, estime l’expert.

| Lire aussi : Relance de l’économie Algérienne : La proposition de Mesdour

Ce n’est pas tout. Mesdour est aussi revenu sur le sujet des zones économiques libres commerciales et industrielles. Cette solution que le gouvernement doit mettre en place, sur l’ensemble des frontières algériennes. Ce qui fera de l’Algérie, une porte vers l’Afrique et une zone d’échange pour les autres pays.

Cependant, au sujet de la diplomatie économique, le même intervenant estime que cette dernière doit être forte. Car, il s’agirait d’avoir la force de convaincre l’étranger de venir investir en Algérie, plutôt qu’ailleurs. Une fois installé, il aura libre choix d’exporter ces produits vers d’autres pays étrangers. Du moment que nous pourrons en bénéficier sans avoir recours à l’importation, ajoute-t-il à la source sus-citée.

- Publicité -

Sujet connexe : Algérie : Un plan de relance économique en 3 étapes

Toutefois, de leurs côtés, les autorités compétentes doivent être claires et œuvrent à faciliter les échanges avec ces investisseurs. Mesdour estime que c’est nous qui sommes dans le besoin, et que nous devons donner la chance à ces personnes de nous aider à relancer notre économie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -