AccueilActualitéAlgérieRéférendum : Le vote des Algériens de l’étranger dépend du pays hôte

Référendum : Le vote des Algériens de l’étranger dépend du pays hôte

Algérie – Alors que l’Algérie a donné le feu vert à l’opération de vote sur le référendum constitutionnel à l’étranger ce vendredi, le président de l’Autorité de contrôle des élections en Algérie, Mohamed Charfi tient à apporter de nouvelles précisions pour les Algériens sur son déroulement. 

En effet, le vote à l’étranger a déjà commencé ce vendredi 30 octobre dans les centres électoraux relevant de représentations diplomatiques et consulaires. Sur ce, pour éclaircir un peu le flou et répondre aux interrogations de la diaspora algérienne, le président de l’Autorité de contrôle des élections en Algérie, Mohamed Charfi, dans une déclaration au quotidien généraliste Ennahar ce samedi 31 octobre, a tenu à apporter de nouvelles précisions à l’égard du déroulement de l’opération de vote sur le référendum de la constitution pour les Algériens à l’étranger. 

À cet effet, le responsable a déclaré que le vote est liée à la souveraineté du pays hôte. Ainsi, selon ses dires, chaque pays est libre quant à la façon de réglementer les mouvements et le trafic. Indiquant que tous les bureaux à l’étranger sont ouverts sans exception. Il a ajouté par la suite que l’opération du vote en dehors de l’Algérie aura lieu en fonction ; des circonstances, temps et lieu. En définitive, le vote de la communauté algérienne à l’étranger dépend du pays hôte. 

Par ailleurs, et dans le même ordre d’idée, le même orateur a tenu à préciser que la participation de la communauté algérienne à l’étranger dans cette opération est liée à leur possibilité de se déplacer et de se rendre aux bureaux les plus proches. 

Un protocole sanitaire strict, précise le président de l’ANIE

Ce dimanche se tient l’opération de vote sur référendum constitutionnel du 1er novembre dans les quatre coins d’Algérie. Et puisque le nouveau Coronavirus n’épargne aucun sol, un protocole sanitaire très précis a été défini pour protéger les électeurs algériens. Le responsable Mohamed Charfi n’a pas omis de revenir sur ce plan. En effet, dans sa déclaration à la presse, le même orateur a tenu à affirmer l’application rigoureuse de toutes les mesures du protocole sanitaire approuvé par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie en Algérie. 

Selon ses dires, les autorités concernées se sont organisées pour accueillir les citoyens dans les meilleures conditions. Elles ont scrupuleusement préparé les bureaux de vote de A à Z de façon à ce que la distanciation entre deux (02) électeurs soit respectée. Ainsi, et toujours selon lui, les citoyens ne vont pas se croiser en allant voter. Évitant une éventuelle propagation de la contagion dans les bureaux de vote. Ce sont des mesures allant de la désinfection du doigt jusqu’à la sortie. 

Vote en plein temps de pandémie : Ce qu’a changé ? 

Interrogé une éventuelle réduction dans le nombre des bureaux de vote ; le président de l’ANIE a révélé qu’aucun changement n’a eu lieu. Cependant, les bureaux vont seulement accueillir un nombre précis d’électeurs. Pour ce qui est créneau horaire, ce dernier pour sa part n’a pas eu droit à un changement. Les élections se dérouleront donc comme habituellement, de 08 heures jusqu’à 19 heures.

Seulement, selon le même responsable, certaines régions pourront prolonger la période. Pour mémoire, le même intervenant, Mohamed Charfi a annoncé que le taux de participation au référendum sur la constitution du 1er novembre 2020 dans son premier jour dans les bureaux itinérants est de 11%.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes