AccueilActualitéAlgérieRécupération de l’argent volé : les ambassades algériennes à l’étranger en état...

Récupération de l’argent volé : les ambassades algériennes à l’étranger en état d’alerte

Algérie – Dans le cadre de l’opération lancée par le gouvernement algérien portant sur la récupération de l’argent volé, les ambassades algériennes à l’étranger entrent en action. Dzair Daily relate pour vous tous les détails dans son édition du samedi 24 septembre 2022.

En effet, suivant les instructions du Président de la république, Abdelmadjid Tebboune, les ambassades algériennes coopèrent pour récupérer l’argent volé. Cette mesure concerne en première ligne les anciens dirigeants, à savoir les ministres et les hommes d’affaires. Ceux faisant l’objet d’une enquête judiciaire pour des affaires de corruption en cours.

Effectivement, conformément au pari lancé par le Chef de l’État lors de sa campagne présidentielle, l’argent détourné sera la nouvelle priorité de son gouvernement. Selon les sources du média Echorouk, la justice algérienne, en coopération avec le Premier ministère, a lancé un état d’alerte à l’ensemble des représentants diplomatiques de la République algérienne à l’étranger.

L’appel concerne la réalisation d’un plan d’action efficace pour récupérer l’argent détourné. Considérés comme des paradis fiscaux pour le trafic d’argent, onze (11) pays ont en effet été mis en alerte.

Il est question de la Suisse, la France, l’Espagne, l’Italie, le Luxembourg, le Panama. En plus de la Grande-Bretagne, l’Irlande du Nord, la Chine, des États-Unis d’Amérique, du Canada et des Émirats Arabes-Unis (EAU). 

De ce fait, la même source a ajouté que le territoire algérien conclura prochainement un accord judiciaire bilatéral avec plusieurs États. Cette coopération concernera principalement les pays qui ont exprimé leur volonté de venir en aide à l’Algérie. Et ce, afin de faciliter le processus de récupération des fonds volés sous toutes leurs formes. 

Récupération des fonds détournés : davantage de détails

En effet, dans la lignée de l’exécution des directives du Président de la République algérienne, 219 représentations judiciaires internationales ont été émises. Parmi elles, 43 ont vu le jour. 156 se retrouvent actuellement en cours de traitement par les autorités judiciaires étrangères. Ce plan d’action, explique la même source, vise à contrôler les tentatives de dissimulation et de dilapidation de fonds volés.

De son côté, Abdelmadjid Tebboune a révélé que l’Algérie a pu mettre la main sur 44 propriétés immobilières. Soit notamment des palais et des appartements en France. Ils ont été récupérés dans le cadre du processus de récupération des fonds volés et transférés hors territoire national. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes