Récupération de l’argent volé en Algérie : voici le plan d’action du gouvernement

Algérie – Le gouvernement prévoit de réaliser un plan d’action qui vise la récupération de l’argent volé. On vous en dit plus, juste ci-dessous.

En effet, l’État algérien a présenté un plan d’action basé sur cinq (05) principaux axes. Parmi eux, un qui concerne le secteur économique et qui, notons-le, n’est pas au meilleur de sa forme. À cet égard, le gouvernement a déclaré prévoir la récupération de l’argent volé du Trésor public en Algérie. Des sommes astronomiques qui, pour rappel, ont été détournées par d’anciens dirigeants et hommes d’affaires. 

Vous voulez en savoir davantage sur ce plan ? Vous êtes au bon endroit ! Dzair Daily va vous en dire plus, ce dimanche 05 septembre 2021. Alors, la plus grande interrogation que se pose le peuple est : est-ce que l’État va réellement pouvoir récupérer son bien volé ? Et si oui, comment va-t-elle y procéder ? Sur le papier, le gouvernement algérien affirme que cette résolution est complètement réalisable.

Sachant que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, prévoit d’instaurer « la gouvernance rénovée ». Un projet qui garantirait « une meilleure performance et davantage de transparence et parachèvement du processus de moralisation de la vie publique et de lutte contre la corruption ». Ce qui nous amène au sujet de l’argent volé que le gouvernement prévoit de récupérer par « l’adoption d’un mode de résolution à l’amiable ».

Récupération de l’argent volé en Algérie : ce que pensent certains experts 

Si en théorie, le règlement à l’amiable paraît comme une solution efficace pour récupérer l’argent détourné, qu’en saurait-il vraiment sur le terrain ? C’est une interrogation que se pose un avocat très réputé en Algérie, à savoir Nadjib Bitam.

Celui-ci se demande, en fait, est ce qu’une telle décision impliquerait à l’État d’être plus indulgent avec les accusés. Et donc que ces derniers bénéficieraient d’une réduction de leurs peines, voire carrément de la grâce présidentielle. Ce qui pourrait être la contre-partie de ce que peuvent donner lesdits détenus. 

D’un autre côté, un expert en économie pense que ce plan d’action mis en place par le gouvernement permettrait de rapidement récupérer les 200 milliards de dollars volés. Surtout que la situation financière en Algérie ne se trouve pas actuellement au beau fixe. Ce qui ferait de cet argent volé une aubaine pour le gouvernement algérien, si toutefois l’État parvient à mettre le grappin sur ce « buttin ». 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes