12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
samedi, 18 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRecrutement des enseignants en Algérie : quels scénarios ?

Recrutement des enseignants en Algérie : quels scénarios ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Entre le recrutement des enseignants et la protection contre le virus à couronne, le ministère de l’Éducation nationale opterait pour un de ces quatre scénarios afin de concilier entre les deux. Voici les quatre propositions.

À la lumière de la propagation de la Covid-19, l’ouverture d’un concours de recrutement des enseignants en Algérie semble in envisageable, mais plusieurs scénarios se présentent. En effet, le département d’Abdelhakim Belabed tente de trouver des alternatives. Cela afin de combler le déficit d’enseignants, durant la rentrée scolaire prochaine. On expose pour vous, ce lundi 2 août 2021, les scénarios qui pourraient être adoptés par les autorités compétentes.

Effectivement, le concours tant attendu par les demandeurs d’emploi n’aurait pas lieu. Cela à cause de la flambée épidémique et le rebond de la souche mutante Delta. Cependant, le département ministériel de l’Éducation devrait adopter un de ces quatre plans. Et ce, afin d’assurer le cadre pédagogique nécessaire à la scolarisation régulière des élèves lors de la prochaine rentrée scolaire. Voici les scénarios relayés par le média généraliste Echorouk, qui cite une source proche du ministère.

- Publicité -

Ainsi, pour le premier scénario révélé par le média susmentionné, on retrouve l’intégration des enseignants contractuels. Cela concerne notamment les professeurs des matières enregistrant un manque dans les postes. Le deuxième scénario, quant à lui, présume un système d’inscription à distance. Les candidats procéderont au dépôt électronique des demandes d’emploi. Ainsi, un système numérique serait mis en place pour classer les candidats et garantir la transparence et l’efficience.

Vers le recours aux listes d’attente du dernier concours de recrutement ? 

Dans le même ordre d’idées, la source susmentionnée a évoqué la possibilité de l’exploitation des listes d’attente. On parle de celles du concours de recrutement des enseignants organisé au titre de l’année scolaire 2017-2018. Toutefois, le nombre de ces professeurs potentiels est peu élevé. Cela, étant donné qu’un grand nombre d’entre eux ont été employés durant la période de gel des embauches. C’est ce que mentionne la même source médiatique.

Quant au quatrième scénario, la tutelle pourrait recourir aux enseignants suppléants. Et ce, à travers la mise en place d’un contrat d’intérim (contrat de travail temporaire). Notons que ce point concerne les matières, enregistrant un déficit important dans les postes. Il est question notamment des langues étrangères, des mathématiques ainsi que des sciences naturelles. Il s’agit là encore de ce que rapporte la même source médiatique.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -