Le récit singulier d’un Algérien qui excelle dans les technologies disruptives

Algérie – Hicham Hamoudi a pu faire de ses rêves une réalité. Grâce à sa persévérance et son acharnement, l’Algérien est devenu directeur de recherche dans les technologies disruptives au Qatar. 

- Advertisement -

En effet, c’est là le récit passionnant d’Hicham Hamoudi, celui d’un Algérien enivré de technologie qui a pu, après des années d’études et d’apprentissage, occuper un poste très honorable au Qatar dans le domaine des technologies disruptives. Celles-ci sont également connues sous le nom de technologie de rupture. 

En d’autres termes, cette technologie consiste à remplacer une technologie dominante sur le marché par un produit ou un service innovant. Le scientifique confie dans un entretien au site web spécialisé Supernova, qu’il est né à Aïn Djasser située dans la wilaya de Batna.

Il déclare que son père était sa première motivation, lui-même passionné de science et de lecture en tous genres. C’est donc grâce à son paternel que Hicham s’est intéressé aux sciences et plus tard aux technologies. De ce fait, il a pu fabriquer son premier appareil électronique à l’âge de onze ans seulement.

Lire aussi : Canada : L’histoire d’un Algérien devenu une référence en informatique

Cette invention était en fait un poste radio. Ce qui est déjà très impressionnant vu le jeune âge d’Hicham à l’époque. L’Algérien déclare aussi avoir obtenu son baccalauréat en Sciences Exactes au lycée de Merouana; situé également à Batna. Ses études supérieures étaient, quant à elles, accomplies entre sa ville de naissance et l’Hexagone.

Il confie alors qu’il a obtenu son premier diplôme en chimie et physique de l’Université de Batna. Il décide ensuite de changer de cap et obtient un master en chimie quantique de l’Université de Paris. Enfin, Hicham conclut son cursus universitaire en beauté, en décrochant un doctorat en chimie avec mention excellent de l’Université d’Orsay en France.

Sujet connexe : L’histoire incroyable de ce chercheur Algérien en physique appliquée

En ce qui concerne sa carrière professionnelle, celle-ci n’est pas moins élogieuse. Hicham profère, lors du même entretien, que juste après l’obtention de son doctorat, il a pris la décision de déménager en Allemagne. Il s’est installé là-bas pendant une période qui a duré trois ans où il était chercheur scientifique à l’Université d’Heidelberg.

Féru de savoir, le doctorant a décidé d’explorer de nouveaux horizons en choisissant le Japon cette fois-ci comme destination. Ainsi, il a occupé pendant quatre (04) années, le poste de chercheur indépendant à l’Institut japonais de science des matériaux. 

C’est donc avec une expérience et une connaissance acquises dans de nombreux pays dans le monde que Hicham Hamoudi s’est installé au Qatar. Ceci, en étant directeur de recherche pour les technologies disruptives dans un institut de recherches qatari.

| Vous aimerez lire : Robot persévérance (NASA) à Mars : L’Algérien Melikechi a contribué à l’exploit

Le locuteur déclare, pendant la même entrevue, que tous les étudiants qui veulent exceller peuvent y arriver en travaillant avec rigueur et sérieux. Toujours selon lui, « le rêve et l’objectif qui ne t’ont pas fait pleurer ne te satisferont pas ».

Une devise bien sage ! Elle pourrait faire écho dans l’esprit de chaque personne ambitieuse. C’est là également ce qu’a rapporté la source susmentionnée des propos émis par Hicham Hamoudi.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes