AccueilÉconomieDigitalRecensement du bétail en Algérie par des puces électroniques : début de...

Recensement du bétail en Algérie par des puces électroniques : début de l’opération

Digital – L’opération de recensement du bétail à l’aide de puces électroniques entre officiellement en vigueur en Algérie. Dzair Daily vous dévoile plus d’éléments à cet égard à travers les prochaines lignes de sa nouvelle édition du mardi 15 novembre 2022.

La nouvelle technique proposée dans l’élevage du bétail a été approuvée par les autorités algériennes concernées. En effet, le SG (secrétaire général) du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR) en Algérie, Hamid Bensaad, vient de donner le coup d’envoi de l’opération de recensement du bétail grâce à l’usage des puces électroniques.

Ce grand pas a ainsi vu le jour au niveau de la Chambre nationale de l’agriculture. Cela, en présence du susdit premier responsable dus secteur agricole, des cadres du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire (MICLAT). En plus des représentants de coopératives et de fédérations spécialisées dans l’élevage de bétails.

Comme convenu auparavant, cette initiative lancée intervient dans le cadre de la digitalisation des filiales agricoles. Se prononçant à ce sujet, le ministre de l’Agriculture a souligné que ladite mesure inscrit le secteur à l’ère numérique en plus d’apporter un énorme plus sur plusieurs plans.

Recensement du bétail par voie numérique : voici les avantages de l’opération

Dans le détail, la mise en place de l’opération susvisée permet d’aboutir à « un système national d’identification du cheptel ». Chose qui facilitera ainsi le processus de « lutte contre les maladies infectieuses ». De plus, elle assure la traçabilité de chaque produit issu de la ferme.

D’après les déclarations du même locuteur, l’opération de recensement permettra donc de protéger la santé du consommateur, tout en contrôlant les mouvements du bétail. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar. Par ailleurs, le ministre a souligné que le recensement du bétail par voie numérique tend également à rendre l’opération de sélection des cheptels plus fluide.

Cela, notamment en ce qui concerne l’amélioration génétique, de sorte à « faire bénéficier les éleveurs du soutien de l’État ». Enfin, Bensaad a conclu en précisant que le recensement de la richesse animale nationale s’effectuera d’ici la fin de l’année courante.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes