Algérie : Rebrab indemnisé d’un montant de 10 milliards

Le juge du tribunal de Sidi Mhamed a sommé les accusés de verser un montant colossal d’indemnités au groupe Cevital.

La décision a été prononcée ce mardi 10 décembre; à l’annonce du verdict condamnant des anciens ministres, ex-hauts responsables et hommes d’affaires à de lourdes peines; du fait de leur implication dans la sulfureuse affaire des usines de montage automobile.

Ainsi, l’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia condamné à 15 ans de prison ferme; ainsi que les deux anciens ministres de l’Industrie, en l’occurrence Youcef Yousfi (10 ans ferme) et Mahdjoub Beda (10 ans ferme); ont été condamnés aussi à verser des indemnités au groupe Cevital, propriété de la première fortune algérienne Issad Rebrab. Le montant des indemnisations s’élève à la somme de 10 milliards de centimes.

Achaibou et EMIN Auto indemnisés aussi

En effet, les ex-ministres ont été inculpés, entre autres, pour avoir discriminé de nombreux hommes d’affaires de la liste des concessionnaires automobile dont Rebrab, Achaibou ou encore EMIN Auto. Ils avaient en outre accordé des avantages à certains investisseurs proches du sérail; induisant d’énormes pertes au trésor public algérien, qui s’élèvent à 29 milliards de dinars.

En plus de l’indemnisation de 10 milliards de centimes pour le compte de Rebrab, les accusés devront indemniser également le concessionnaire Abderrahmane Achaibou d’un montant de 200 milliards de centimes. Il sera en outre indemnisé d’une somme 10 milliards de centimes par le ministère de l’Industrie.

Un autre concessionnaire, en l’occurrence EMIN Auto connu pour la commercialisation du camion « JAC » en Algérie; lésé lui aussi dans l’affaire de montage automobile; sera à son tour indemnisé à raison de 50 milliards de centimes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes